•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Activistes antivaccination devant les restaurants : le NPD veut une loi

Andrea Horwath.

La cheffe du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le NPD de l'Ontario prévoit de présenter un projet de loi visant à créer des zones de sécurité autour des restaurants afin d'éloigner les activistes antivaccination qui sont agressifs envers le personnel et leurs clients.

Selon la restauratrice torontoise Jen Agg, des manifestants opposés au passeport vaccinal se pressent depuis des semaines devant les terrasses de ses établissements, tapant sur des casseroles, criant des injures aux clients et la traitant de nazie, entre autres. C’est ce qu’elle a déclaré à l'émission As It Happens de la radio de CBC, la semaine dernière.

Samedi, d'autres activistes se sont rassemblés devant un de ses établissements, le bar Vendetta, dans l'ouest de la ville. Des enregistrements vidéo publiés sur les médias sociaux montrent un policier en train d'interagir avec les manifestants, leur disant : En ce qui concerne la police, nous [sommes neutres], nous sommes simplement présents.

La séquence a été capturée par l'avocate torontoise Caryma Sa'd. Celle-ci se présente fréquemment à ce type de manifestation afin de les documenter et de les partager en ligne.

J'ai vu des gens partir, j'ai vu des gens rester pour un verre et décider que ça ne valait peut-être pas la peine [de rester], a déclaré Me Sa'd à CBC News.

Il y a des gens qui crient, ils se mettent tout près du visage des clients, ils tapent sur des casseroles pour faire du bruit, ils gênent la circulation.

Mme Agg a vécu une expérience similaire : Je ne leur ai pas parlé, mais j'ai dû les écouter harceler mon personnel et me crier dessus, me hurler au visage que nous sommes des nazis [et] que je suis la reine des bigotes. Vous savez, c'est bien d'être reine, mais pas de cette façon.

Le maire de Toronto, John Tory, a offert son soutien à Mme Agg. Il ajoute que le comportement de ces activistes antivaccination est inacceptable.

Le premier ministre, Doug Ford, a rencontré ses ministres mardi après-midi pour délibérer sur les détails d'un système de passeport vaccinal pour l'Ontario, a déclaré une source à CBC/Radio-Canada.

Or, selon la cheffe du Nouveau Parti démocratique ontarien Andrea Horwath, le premier ministre Ford doit protéger ces entrepreneurs.

Mme Horwath souhaiterait que des zones de sécurité séparent les activistes de la façade des restaurants.

Il s'agirait d'une zone de sécurité qui maintiendrait les gens à distance afin que les gens qui essaient de profiter de leur soirée ou de leur déjeuner sur la terrasse n'aient pas à faire face à ces harceleurs organisés qui font littéralement perdre des clients aux entreprises, a-t-elle dit.

Les gens doivent vraiment réfléchir avant de nuire davantage à notre économie [...] et de se mettre dans des situations et des espaces dangereux.

Mme Horwath a déclaré que les détails du projet de loi que le NPD prévoit de déposer cet automne sont encore en cours de finalisation, mais elle s'attend à ce qu'il s’agisse d’une règle temporaire.

Elle a aussi précisé qu’elle ne voulait pas empêcher ces gens de se prononcer.

Nous ne disons pas qu’ils ne peuvent pas protester. Ce que nous disons, c'est que dans le cadre de cette pandémie [...] nous devons donner à ces entreprises l'espace nécessaire pour faire leurs affaires, a déclaré Mme Horwath.

Plus conciliants?

Selon Me Sa'd, les policiers ne se comportent pas de la même manière avec les activistes antivaccination qu’avec les manifestants de Black Lives Matter ou qu’avec les protestataires qui sont en faveur des campements de sans-abri dans les parcs de Toronto.

Dans le clip que Me Sa'd a tourné samedi, on peut entendre un policier dire aux activistes : Croyez-le ou non, je respecte vos [actions].

Elle s'inquiète du fait que cela n'envoie pas un bon message.

Dans un communiqué, Connie Osborne, du service de police de Toronto, a réaffirmé que tout le monde a le droit légal de manifester pacifiquement.

Elle a déclaré que des agents supplémentaires étaient présents dans le secteur ce week-end pour aider les propriétaires d'entreprises et que, pendant la manifestation filmée par Me Sa'd, la police a clairement fait comprendre aux activistes que tout comportement criminel pourrait entraîner des arrestations.

Aucune arrestation n'a été effectuée.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !