•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le BEI remet son rapport d’enquête concernant une prise d’otage à Gatineau

Opération policière du SPVG à Gatineau.

Les policiers sont intervenus à la suite d'une collision survenue entre deux véhicules civils à l'intersection des boulevards Maloney et Gréber, en janvier dernier. (Archives)

Photo : S.B.

Radio-Canada

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a remis, mardi, son rapport sur l'événement survenu le 8 janvier dernier sur le boulevard Maloney, à Gatineau. Un homme avait été atteint par balle par un policier, après une poursuite et une prise d'otage.

L'homme de 37 ans, un civil, avait été grièvement blessé et transporté à l'hôpital. Le BEI devait déterminer les circonstances de l'affaire impliquant le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Le rapport du BEI confirme le déroulement des événements et ajoute certains détails au récit des faits.

D'abord, le civil aurait été atteint à plusieurs reprises, peut-on lire dans le communiqué. Il aurait été transporté à l’hôpital où il a été traité pour des blessures graves.

On apprend également que la poursuite policière aurait été engagée sur la rue Bellehumeur, après que des policiers eurent constaté une conduite erratique de la part du civil.

« Considérant qu’ils se trouvaient dans un quartier achalandé, les policiers auraient rapidement abandonné la poursuite. »

— Une citation de  Extrait du rapport du BEI

Ce n'est qu'une fois que les policiers du SPVG auraient rejoint le véhicule que le civil aurait pris en otage la femme qui se trouvait avec lui, à bord du véhicule, en plaçant une lame de type X-acto près de sa gorge.

Dans le rapport, on explique que ce dernier aurait refusé d'obéir aux ordres des policiers et qu'à ce moment, l'un d'eux aurait fait feu avec son arme de service.

Rappelons que les événements n'ont fait aucune victime. Une autre personne a été victime d'une collision, alors que l'homme de 37 ans tentait de s'échapper.

Au lendemain des faits, le BEI avait également indiqué que la passagère, celle qui avait été prise en otage, avait été transportée à l'hôpital et qu'elle était désormais hors de danger.

Ce rapport a été transmis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). C’est sur la base de ce rapport que le DPCP déterminera s’il y a lieu de porter des accusations contre les policiers impliqués, en fonction de son appréciation et analyse des faits, peut-on lire.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.