•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La promenade de la Vallée-de-la-Bow fait le plein de cyclistes… et d’accidents

« À un moment donné, il y a beaucoup de courbes. Alors je me dis : "Oh, my God, ça va vraiment vite!" »

Un panneau d'accès restreint sur la promenade de la Vallée-de-la-Bow.

Pour la deuxième année consécutive, la promenade de la Vallée-de-la-Bow a été fermée à la circulation automobile durant la saison estivale.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Evelyne Asselin

Le nombre d’incidents concernant des vélos est en hausse dans le parc national Banff où les néophytes prennent d’assaut la route panoramique 1A, la promenade de la Vallée-de-la-Bow.

La deuxième fermeture saisonnière de la route 1A se termine le 1er septembre. Depuis le début de la saison, en avril, les services d’urgence de Banff ont répondu à 22 appels de détresse, un peu plus que les 17 appels reçus entre avril et octobre 2020.

Nous avons vraiment remarqué une hausse du nombre d'appels liés aux incidents cyclistes , dit Silvio Adamo, directeur de la gestion des urgences de Banff. Je crois que c’est principalement dû à un manque d’expérience, surtout avec ces vélos électriques qui sont plus lourds et qui ne se maîtrisent pas aussi facilement.

Le directeur de la gestion des urgences de Banff, Silvio Adamo.

Le directeur de la gestion des urgences de Banff, Silvio Adamo, a remarqué une augmentation des incidents impliquant des vélos dans la région. Il recommande aux cyclistes d'être prudents et de toujours porter leur casque.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Finir ses vacances à l'hôpital

Maxime Lanciault, de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, fait partie de cette statistique. Il se souviendra longtemps de son voyage dans les Rocheuses à la fin du mois de juillet. Le Québécois a perdu le contrôle de son vélo électrique lors d’une visite guidée sur la promenade de la Vallée-de-la-Bow.

Je regardais beaucoup le paysage, je trouvais ça tellement beau, j'étais en mode vacances.

Une citation de :Maxime Lanciault

Sa conjointe et lui n'avaient jamais fait de vélo électrique auparavant. Ils ont pu s'entraîner quelques minutes dans le stationnement avant de s’élancer avec le groupe sur la route réservée aux cyclistes.

[Puis] ça vient à pic, alors on prend beaucoup de vitesse. Et puis, à un moment donné, il y a beaucoup de courbes. Alors je me dis : "Oh, my God, ça va vraiment vite!"

À cet instant, Maxime Lanciault remarque qu’il roule à 60 kilomètres à l’heure. Il fait une fausse manœuvre et se retrouve au bord de la route, fouetté par les branches d’arbre.

Je passe par-dessus mon vélo, je fais un 360 et je sens que je suis quand même haut dans les airs parce que je sens toutes les feuilles des arbres qui me touchent et j'ai encore le feeling, je le ressens encore!

Il se retrouve à environ 6 mètres de profondeur dans un ravin, échoué sur un arbre mort qui retient sa chute. Malgré la douleur, il s’agrippe à une branche pour éviter de glisser plus bas en attendant les secours.

Maxime Lanciault pose pour une photo avec un vélo électrique.

Maxime Lanciault se rétablit bien de ses blessures. Il a hâte de pouvoir revenir terminer son voyage dans les Rocheuses, mais il évitera les vélos électriques.

Photo : Fournie par Maxime Lanciault

Une heure plus tard, une équipe de sauveteurs le remonte jusqu'à la route puis l'amène à l'hôpital Foothills de Calgary pour y être opéré.

Résultat : il a le fémur fracturé à deux endroits et trois côtes brisées, ainsi que la clavicule gauche.

Aujourd'hui, j'aurais une meilleure compréhension des e-bikes. J'aurais surtout, surtout, surtout, plus respecté la vitesse lorsque je conduisais.

Des points de suture recouvrent le genou de Maxime Lanciault après une opération.

Après sa chute, Maxime Lanciault a dû être opéré à la jambe. Il pourrait nécessiter une deuxième opération si sa clavicule ne guérit pas bien.

Photo : Fournie par Maxime Lanciault

Une activité très populaire

La location de vélos électriques est en plein essor dans la région, en partie en raison de la fermeture saisonnière de la promenade. La vingtaine de vélos électriques de Banff Cycle sont presque toujours réservés, même quand le soleil joue à la cachette.

Des vélos électriques.

La location de vélos électriques est très populaire à Banff, il faut souvent réserver son vélo à l'avance.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

C'est la même chose chez tous les magasins de location que nous avons visités, les vélos électriques partent rapidement et le circuit de Banff jusqu'au canyon Johnston en vélo électrique est parmi les plus prisés dans les compagnies qui offrent ce service.

Selon le gérant de Banff Cycle, Tristan, les vélos sont très sécuritaires parce que les roues sont plus larges et qu’on y est assis plus droit, ce qui permet de regarder autour de soi sans perdre l’équilibre.

La vitesse des vélos est aussi limitée à un maximum de 32 kilomètres à l’heure.

Bien sûr, ils peuvent aller plus vite que cela lorsque l’on descend une pente, mais le moteur et la batterie ne vous aideront pas à dépasser les 32 kilomètres à l’heure , précise le commerçant.

Il remarque aussi que la clientèle est souvent composée de personnes qui s’initient au vélo et de personnes plus âgées.

Rester vigilants

Un cycliste pousse son vélo électrique sur une route.

Les vélos électriques pèsent en moyenne 24 kilogrammes, soit beaucoup plus qu'un vélo ordinaire.

Photo : Fournie par Tim Johnson

Au kiosque de Banff Cycle, Colin et Sylvia Phillips rapportent leur vélo en fin de journée. Ils viennent de terminer les 50 kilomètres aller-retour entre Banff et le canyon Johnston. Ils ont adoré leur première expérience en vélo électrique et se sont sentis en sécurité.

Colin explique toutefois qu’il faut toujours garder le contrôle de sa vitesse, surtout en descendant les côtes, comme on le ferait sur un vélo normal.

Sylvia ajoute qu’il est important de prendre le temps de comprendre le système de vitesse. Il devrait y avoir des petites vidéos explicatives de 5 minutes pour expliquer le fonctionnement de ces appareils , dit-elle.

Un panneau indiquant un tronçon est de la promenade de la Vallée-de-la-Bow.

Même en vélo électrique, il faudra plus d'une heure pour parcourir les 50 kilomètres aller-retour qui séparent Banff du canyon Johnston.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Malgré sa mésaventure, Maxime Lanciault n’a qu’une chose en tête, revenir et terminer ses vacances, mais cette fois, il a tiré les leçons de sa mésaventure.

J'ai été moins attentif, j'ai été moins à l'affût de beaucoup de choses qui ont fait en sorte [que j’ai eu un accident]. Alors je pense que la prochaine fois, je serai juste plus alerte.

Bien que la route soit maintenant rouverte aux voitures, il est toujours possible de faire du vélo sur la promenade. Les personnes intéressées ont jusqu’au 9 septembre pour répondre au sondage de Parcs Canada et dire s'ils souhaitent que l’expérience se répète chaque année ou non.

Avec des informations de Tim Johnson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !