•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

MusiquePlus, l’image d’une nouvelle génération

Le premier logo de la chaîne de télévision MusiquePlus.

La chaîne de télévision MusiquePlus a été lancée le 2 septembre 1986.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il y a 35 ans, le 2 septembre 1986, la chaîne spécialisée MusiquePlus faisait son apparition dans notre paysage médiatique. Nos archives rappellent les belles années de la toute première station de télévision francophone consacrée à la musique.

Fondée par Moses Znaimer et Pierre Marchand, la chaîne de télévision francophone MusiquePlus naît deux ans après la chaîne torontoise MuchMusic et cinq ans après la chaîne américaine MTV. Comme ces dernières, elle souhaite offrir une programmation entièrement musicale.

Dans les années 80, le vidéoclip fait vendre et propulse des carrières à l’international. MusiquePlus fait le pari que l’industrie de la musique québécoise peut aussi profiter de cet élan.

Montréal ce soir, 2 septembre 1986

Un nouveau réseau de télévision prend l'antenne ce soir. MusiquePlus, le pendant francophone de MuchMusic, va diffuser des clips et des émissions musicales.

Une citation de :L'animatrice Marie-Claude Lavallée

Au bulletin de nouvelles Montréal ce soir du 2 septembre 1986, le journaliste Paul Toutant couvre le lancement de la chaîne MusiquePlus qui se déroule au Spectrum de Montréal.

La nouvelle chaîne musicale ne sera disponible qu’aux abonnés de la télévision payante au Québec et dans l’est du pays, explique le journaliste à l’animatrice Marie-Claude Lavallée.

En plus de vidéoclips, on compte y présenter des reportages, entrevues et performances d’artistes d'ici comme d'ailleurs.

Video Club, 22 septembre 1986

L’émission Vidéo Club du 22 septembre 1986 s’intéresse aussi aux débuts de la station de télévision spécialisée MusiquePlus, « la première télé-vidéo en français ».

Au cours de ses premiers mois à l’antenne, la chaîne musicale diffuse quotidiennement quatre heures de programmation originale réalisée à Montréal. Trois vidéojockeys (VJ) ont été engagés pour l’animation de ces segments, dont Sonia Benezra, que l’on peut voir en action dans ce reportage.

Le directeur des programmes Pierre Marchand assure au journaliste Jean-Pierre Perreault que MusiquePlus n’est pas une traduction intégrale de MuchMusic. La principale distinction se trouve dans la proportion de vidéoclips francophones, qui composent 20 à 25 % de la programmation, soit 2 ou 3 clips à l’heure.

MusiquePlus se veut aussi un reflet de ce qui se passe sur la scène musicale au Québec et compte couvrir ou produire de plus en plus de concerts.

Le vidéoclip va-t-il durer? Peut-il suffisamment alimenter une chaîne télévisuelle? se demande le journaliste Jean-Pierre Perreault.

Ça devient une radio visuelle. Je pense qu'il faut s'habituer au concept, propose Pierre Marchand.

Également interviewée par le journaliste, la chanteuse Louise Portal n’est pas certaine que le vidéoclip soit promis à une bien longue vie et pense que MusiquePlus arrive un peu tard.

Auparavant, faire un vidéoclip au Canada ne valait pas l’investissement, défend pour sa part Marcel Aymar, anciennement du groupe CANO.

MusiquePlus pourrait changer la donne en offrant davantage de rayonnement aux artistes francophones.

L’âge d’or de MusiquePlus

Montréal ce soir, 5 septembre 1996

En 1996, lors de son dixième anniversaire, la chaîne MusiquePlus se trouve à son apogée.

Proximité avec le public, style de caméra en direct, VJ dynamiques, MusiquePlus est parvenue à attirer les jeunes et à rendre la télévision plus vivante.

Musique Plus, la station qui a changé la télé au Québec fête aujourd'hui ses dix ans.

Une citation de :L'animatrice Pascale Nadeau

Au Montréal ce soir du 5 septembre 1996, le journaliste culturel Claude Deschênes tend d’ailleurs son micro au reporter en herbe Frédérique Perron pour produire un reportage sur le dixième anniversaire de la chaîne de télévision spécialisée.

En dix ans, MusiquePlus a diffusé 800 000 clips, 52 000 entrevues, 26 000 heures en direct et 2 millions de nez se sont collés dans les vitres de leur studio, résume le journaliste d’un jour.

À MusiquePlus, ce qui est le fun, c'est que j’ai carte blanche, illustre l’animateur Marc Talbot.

Par sa façon de faire, la chaîne spécialisée a changé la télé et elle se positionne à présent comme avant-gardiste. L’interactivité est l’un des aspects qui distinguent MusiquePlus, dit la VJ Véronique Cloutier.

Le public aime se sentir impliqué dans la télévision.

Une citation de :Véronique Cloutier

Au cours ses dix premières années, MusiquePlus a également permis à de nombreux artistes francophones de percer le marché du disque. La station de télévision musicale devient aussi un arrêt obligé pour les artistes internationaux de passage à Montréal. Des foules se massent pour les accueillir à l’extérieur comme à l’intérieur du grand studio ouvert de MusiquePlus.

Maintenant directeur de la chaîne, Pierre Marchand affirme que l’avenir des chaînes spécialisées repose sur leur spécialisation. Il faut offrir au consommateur une sélection de ce qu’il veut voir, envisage Pierre Marchand. Un choix plus ciblé qui peut notamment passer par une plateforme Internet.

Gala des prix Gémeaux, 29 septembre 1996

MusiquePlus a aussi servi comme tremplin dans la carrière de plusieurs personnalités médiatiques qui ont fait leurs premières armes à l’antenne de la chaîne spécialisée.

Lors d’un numéro au Gala des prix Gémeaux du 29 septembre 1996, c’est d’ailleurs les VJ que l’on met de l’avant pour souligner le dixième anniversaire de MusiquePlus. Claude Rajotte, Geneviève Borne, Philippe Fehmiu, Abeille Gélinas et Patrick Masbourian participent notamment à ce segment tourné en direct aux abords du Théâtre Saint-Denis.

La présence de Patrick Marsolais, Angelo Cadet et Anne-Marie Losique nous rappelle quant à elle que des émissions culturelles comme Fax, Perfecto et Box-Office occupent une place importante dans la programmation de la chaîne qui n’est désormais plus seulement musicale.

La moyenne d’âge des employés de Musique Plus est de 28 ans, révèle la VJ Véronique Cloutier avant de faire son entrée au Gala des prix Gémeaux avec ses anciens et nouveaux collègues.

L’arrivée de Musimax

Montréal ce soir, 14 juillet 1997

À l’automne 1997, la station MusiquePlus déménage au coin des rues Sainte-Catherine et Bleury, toujours au centre-ville de Montréal.

La présence de grandes vitrines permettant au public de bien voir l’action en studio était un critère essentiel dans le choix des nouveaux locaux, nous apprend la journaliste Martine Doucet au Montréal ce soir du 14 juillet 1997

Une transition qui est aussi liée au lancement d’une nouvelle chaîne spécialisée, Musimax, qui se veut un complément de MusiquePlus.

Musimax visera un autre public, explique Pierre Marchand à la journaliste. Celui des baby-boomers à qui l’on souhaite offrir une programmation moins bruyante, moins agressive.

Les vidéoclips demeureront l’âme de la boîte, assure le directeur général des deux stations, mais MusiquePlus pourra dorénavant se concentrer sur ses téléspectateurs plus jeunes. Les nouveaux locaux de 30 000 pieds carrés sur trois étages seront ainsi consacrés à la diffusion de musique pour tous les publics.

Pierre Marchand souhaite aussi intégrer dans la programmation de sa nouvelle chaîne des acquisitions, des documentaires et des émissions spéciales.

La fin d’une époque

Au cours des années 2000, l’industrie musicale se transforme avec la place grandissante que prennent Internet et les médias sociaux.

Chaîne musicale devenue chaîne culturelle, MusiquePlus cherche à s’adapter à cette nouvelle réalité.

Lorsque le Groupe V Média fait l’acquisition de la chaîne en 2013, il tente de la repositionner en privilégiant les créneaux de l'humour et de la téléréalité.

La production originale est délaissée au profit d’émissions traduites provenant des États-Unis. Les émissions maison disparaissent complètement de la programmation de MusiquePlus en 2015.

Téléjournal, 25 août 2019

C'est la fin d'une époque pour le monde de la télévision au Québec, annonce l’animatrice Claudine Bourbonnais au Téléjournal du 25 août 2019.

Après 33 ans d’existence, la chaîne MusiquePlus est débranchée par le Groupe V Média.

Le repositionnement de MusiquePlus n’aura pas porté ses fruits.

Dès le 26 août 2019, la chaîne spécialisée est remplacée par Elle Fictions, dont la programmation de films et de séries est dédiée aux femmes de 25 à 54 ans.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.