•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une personne atteinte de la légionellose est morte au Nouveau-Brunswick

La bactérie responsable de la légionellose.

La bactérie responsable de la légionellose

Photo : La Presse canadienne / AP / Janice Haney Carr

Radio-Canada

L'une des sept personnes qui avaient contracté la légionellose dans la région de Moncton est morte. Le médecin hygiéniste régional pour la région de Moncton, le Dr Yves Léger, l'a confirmé mardi après-midi.

Le Dr Yves Léger précise que la personne décédée avait des problèmes de santé sous-jacents. Pour des raisons de confidentialité, il n’a pas ajouté de détails sur les conditions médicales de cette personne.

Plusieurs sources de contamination

Des analyses d’échantillons prélevés sur trois personnes malades ont également permis de déterminer que les cas découlent de trois sources différentes. Ces analyses ont été effectuées par un laboratoire au Québec.

D'autres analyses d'échantillons, pour les trois autres personnes malades, sont en cours.

Les autorités sanitaires souhaitent découvrir si certains des cas sont liés, puisque les sources de ces contaminations de légionellose demeurent inconnues.

Une enquête en cours

Une éclosion de légionellose a été signalée par les autorités sanitaires au début du mois d’août.

Les autorités avaient alors estimé qu'une seule tour de refroidissement de la région pourrait être responsable de cette éclosion, comme c'était le cas il y a deux ans.

En 2019, une éclosion de légionellose dans la région de Moncton avait mené à l’hospitalisation de 16 personnes.

Le Dr Yves Léger en conférence de presse.

Le Dr Yves Léger, en 2019.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Depuis, des tests ont été effectués sur plus de 50 tours de refroidissement de la région de Moncton.

Trois d'entre elles ont présenté des taux élevés de bactéries et ont dû être nettoyées.

Le Dr Yves Léger souligne toutefois que les échantillons de ces tours n’ont pas encore été comparés à ceux des six personnes récemment atteintes de légionellose pour déterminer si ces tours étaient des sources de contamination.

Comme il est maintenant confirmé qu’il y a plus d’une source, l’hypothèse initiale d’une  éclosion  dans un seul lieu est révoquée.

La santé publique poursuit son enquête.

Entre-temps, une seule personne malade est encore hospitalisée. Il n’y a pas eu de nouvelles contaminations.

Qu’est-ce que la légionellose ?

La légionellose est une maladie respiratoire grave qui provoque une pneumonie. Elle n’est pas contagieuse. Il est parfois impossible de déterminer la source de la contamination.

La bactérie responsable de la maladie peut se retrouver dans des cours d'eau naturels, mais aussi des fontaines, des spas ou des tours de refroidissement.

La santé publique recommande aux personnes qui présenteraient des symptômes semblables à ceux de la pneumonie ou des symptômes respiratoires, comme de la fièvre, des frissons, une toux, un essoufflement, des douleurs musculaires et des maux de tête, de consulter rapidement un médecin ou de composer le 811.

Cette maladie peut être mortelle dans environ 10 à 15 % des cas.

Avec les informations de Shane Magee

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !