•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mesures sanitaires : des foules à Saint-Jean inquiètent un conseiller municipal

Des centaines de personnes sans masque sont au coude à coude devant une scène.

Cette photographie populaire sur les médias sociaux montre une foule serrée au Festival de la rue George en fin de semaine.

Photo : Twitter

Radio-Canada

Un conseiller municipal de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, se demande si le plan d’atténuation des risques de la COVID-19 au Festival de la rue George, qui est approuvé par les autorités provinciales, est bel et bien respecté.

Des photographies et des enregistrements vidéo qui circulent sur les médias sociaux montrent de grandes foules serrées, où l’éloignement physique et le port du masque sont peu respectés.

Selon le conseiller municipal Shawn Skinner, les organisateurs du festival ont soumis à un comité municipal et à des représentants du gouvernement provincial un plan d’atténuation des risques.

Le plan prévoyait notamment l’utilisation de plusieurs entrées pour réduire les engorgements et la séparation des aires de rassemblement avec des clôtures pour éviter le mélange accidentel des gens. Le port du masque est aussi recommandé.

Ce plan a été approuvé par les autorités provinciales, mais M. Skinner doute qu’il soit respecté. Il dit qu’il a été quelque peu choqué et surpris en voyant ces photographies des activités.

Les organisateurs du festival ont réagi à ces préoccupations, lundi, en rappelant qu’ils appuient la sécurité du public et en soulignant qu’ils ont publié sur le site web de l'événement et sur les médias sociaux un message qui insiste sur la sécurité.

Les mesures de sécurité en vigueur, selon un communiqué, comprennent le matériel nécessaire pour se désinfecter les mains à chacune des nombreuses entrées, un plus grand nombre d’agents de sécurité et d’autres employés, ainsi que des encouragements pour le port du masque et la vaccination contre la COVID-19.

Selon les organisateurs, ces mesures sont appuyées par un grand nombre de festivaliers. Ils promettent de rappeler les conseils de sécurité aux spectateurs chaque soir.

Une responsabilité partagée, selon le conseiller Skinner

Au sujet de la responsabilité des autorités municipales en la matière, le conseiller Shawn Skinner indique que des employés municipaux sont sur les lieux lors d’événements pour assurer que les règles sont mises en application. Toutefois, ajoute-t-il, les lignes directrices en matière de COVID-19 relèvent du gouvernement provincial.

Le comité consultatif municipal sur les événements spéciaux, qui compte des représentants du gouvernement provincial, a évalué les plans d’atténuation des risques avant de les approuver, explique M. Skinner. Ce plan comporte des choses précises que les organisateurs devaient faire, dit-il.

Shawn Skinner interviewé à l'extérieur.

Le conseiller municipal Shawn Skinner dit avoir été quelque peu choqué en voyant les images des foules au Festival de la rue George (archives).

Photo : CBC/Sherry Vivian

Shawn Skinner affirme que le gouvernement provincial est responsable de veiller à ce que certaines choses soient faites, tout comme la municipalité qui est responsable d’autres choses. Il dit croire que les autorités municipales s'acquittent de leur responsabilité.

Interrogé à ce sujet, lundi, le premier ministre Andrew Furey a indiqué que les autorités provinciales vérifieront si les procédures sont respectées. Il a rappelé que son gouvernement et la médecin hygiéniste en chef ont mis en place des recommandations considérables et que l’on s’attend à ce que les gens les respectent.

Shawn Skinner ajoute que tous les intervenants au Festival de la rue George, y compris les gens qui assistent aux spectacles, ont aussi une responsabilité en matière de sécurité.

Il se demande pourquoi autant de gens ne portent pas un masque et pourquoi la foule est si serrée. Il se demande aussi si les clôtures prévues sont mises en place et si les spectateurs sont restés dans les zones prévues pour eux.

Shawn Skinner souhaite que les organisateurs informent la municipalité sur ce qu’ils comptent faire pour améliorer les choses à l’avenir.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !