•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une place Oscar Peterson au centre-ville de Montréal

Le « parc urbain » sera aménagé en même temps que la piétonnisation de l'avenue McGill College.

Une maquette du projet.

L'avenue McGill College, que la Ville de Montréal souhaite piétonniser, relie la place Ville-Marie à l’Université McGill, au pied du mont Royal. La place Oscar Peterson occupera la portion située entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard De Maisonneuve.

Photo : Civiliti + Mandaworks et SNC-Lavalin

Radio-Canada

L'administration de Valérie Plante et la famille d'Oscar Peterson se sont finalement entendues sur une façon de rendre un hommage mérité au célèbre musicien de jazz montréalais, décédé en 2007.

Les deux parties ont annoncé mardi après-midi avoir convenu de donner son nom à un nouveau parc urbain au centre-ville de Montréal. Une œuvre d’art qui reste à concevoir soulignera également l’héritage d’Oscar Peterson.

Il aurait été extrêmement touché, bouleversé et très reconnaissant, a confié sa veuve, Kelly Peterson, en anglais.

La future place sera aménagée en même temps que se fera la piétonnisation de l'avenue McGill College, dont les travaux devraient s'étaler de 2023 à 2025. Elle occupera la portion située entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard De Maisonneuve.

Mmes Plante et Peterson écoutent Oliver Jones parler.

De gauche à droite : la mairesse de Montréal, Valérie Plante; la veuve d'Oscar Peterson, Kelly Peterson; et le musicien de jazz Oliver Jones.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Oscar Peterson représente un modèle pour les diversités culturelles de notre ville, a souligné Valérie Plante, mardi. Le racisme auquel il a été confronté, comme tous les musiciens noirs de sa génération, ne l'a pas empêché de répandre la joie et le bonheur à travers sa musique. Il a fait preuve de beaucoup de résilience et de force.

Parti de rien, [Oscar Peterson] a atteint le sommet de sa discipline et a marqué l'histoire de la musique de Montréal.

Une citation de :Valérie Plante, mairesse de Montréal

Les proches d'Oscar Peterson réclamaient depuis 18 mois un geste toponymique. Avant l'annonce, plusieurs groupes issus de la communauté noire de Montréal avaient d'ailleurs exprimé leur déception face à la lenteur de l’administration dans ce dossier, mardi.

Une pétition avait circulé pour rebaptiser la station de métro Lionel-Groulx, celle-ci étant située dans le quartier de naissance d'Oscar Peterson, la Petite-Bourgogne, où un parc porte déjà le nom du défunt musicien de jazz.

Oscar Peterson, les mains sur le clavier d'un piano, regardant au loin.

Le musicien de jazz Oscar Peterson au piano, en 1963

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

La décision sera soumise à la prochaine séance du conseil municipal, le 27 septembre. Mais elle ne devrait pas faire l'objet de querelles.

Même si elle réclamait que la place des Festivals soit renommée en hommage à Oscar Peterson, l'opposition officielle s'est finalement montrée satisfaite du choix de l'administration et de la famille du musicien, mardi.

Nous sommes heureux qu'enfin la vie de cet homme plus grand que nature soit célébrée, a déclaré son chef, Lionel Perez. C'est un jour qu'on attendait depuis longtemps, et nous sommes fiers que sa famille reçoive finalement cette reconnaissance, a-t-il ajouté.

Présent lors de l'annonce, le cofondateur du Festival international de jazz de Montréal, André Ménard, a estimé lui aussi que l'emplacement de la future place Oscar Peterson était l'endroit idéal pour rendre hommage au célèbre pianiste.

C'est au coeur de la cité, a-t-il souligné. Ce n'est pas seulement un endroit dédié à la culture, c'est un endroit dédié à toute la vie, à l'urbanité de Montréal.

Avec les informations de Mathieu Prost

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !