•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remise à l’eau des grands saumons sur la rivière Matane

La rivière Matane, une expérience de pêche au saumon en plein centre-ville.

La remise à l'eau des grands saumons sera obligatoire à compter de mercredi jusqu'à la fin de la saison sur la rivière Matane.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

À partir du 1er septembre, la remise à l'eau des saumons de plus de 63 cm sera obligatoire sur la rivière Matane, et ce, jusqu'à la fin de la saison.

Cette obligation touche la rivière Matane de son embouchure jusqu’à 180 mètres en aval de la rivière Bonjour. Le directeur général de la Société de gestion de la rivière Matane (SOGERM), Sébastien Lavoie, explique que la décision a été prise en raison du faible taux de montaison des grands géniteurs au cours des dernières semaines.

La décision a été prise par le ministère de la Faune, en collaboration avec la SOGERM en raison du manque de précipitations des dernières semaines, explique M. Lavoie.

À cette période de l’année, le débit médian de la rivière Matane est environ de 12 mètres cubes d’eau. Cette année, c’est moins de 6 mètres cubes, et ce, depuis environ la mi-août.

Depuis, les montaisons ont presque cessé. Depuis le 11 août, je pense qu’il est monté seulement sept grands saumons dans la rivière. C’est vraiment très peu. On pensait qu’il pouvait en monter quelques centaines encore d’ici la fin de la saison.

Une des particularités de la rivière Matane est la présence d’un barrage et d’une passe migratoire au centre-ville, près de son embouchure. Les gestionnaires de la rivière peuvent compter tous les saumons qui franchissent la passe migratoire.

Heureusement, les montaisons de juin et de juillet ont été exceptionnelles. La remise à l’eau est donc une mesure préventive, précise M. Lavoie. Le nombre de géniteurs dans la rivière est actuellement correct, mais par principe de prudence, il ne faudrait pas qu’il y ait d’autres captures pour s’assurer d’atteindre nos cibles de gestion optimale en fin de saison.

Généralement, les pêcheurs sur la rivière Matane peuvent conserver un grand saumon, ce qui est loin d’être le cas sur toutes les rivières à saumon du Québec. La rivière est en très bonne santé et il y a souvent un surplus récoltable, commente M. Lavoie.

Celui-ci compte beaucoup sur les pluies automnales pour une reprise des montaisons. Certains saumons, dit-il, attendent les bonnes conditions en mer pour pouvoir remonter la rivière.

Depuis le début de la saison, 892 grands géniteurs ont franchi la passe migratoire pour un total de 2168 saumons. En 2020, plus de 1000 grands saumons avaient remonté la rivière pour un total de montaisons de 2685.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !