•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le passeport vaccinal est essentiel, selon restaurateurs et hôteliers

Icônes d'applications de VaxiCode et VaxiCode Vérif sur un iPhone.

Le Québec a son passeport vaccinal. Une mesure similaire sera-t-elle imposée en Ontario? (Archives)

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Radio-Canada

Le secteur de l'hôtellerie et de la restauration de l'Ontario espère que le gouvernement provincial imitera le Québec et annoncera l’instauration d’un passeport vaccinal.

Un tel passeport obligerait les clients de certains établissements, y compris les restaurants, à présenter une preuve de vaccination pour entrer.

C'est la meilleure solution pour que le secteur de l'hôtellerie et de la restauration reste ouvert et que les employés et les clients soient en sécurité , a déclaré à CBC News Tony Elenis, président et directeur général de l'Ontario Restaurant, Hotel and Motel Association.

M. Elenis a déclaré que l'industrie hôtelière avait été dévastée au cours des 18 derniers mois et qu’un passeport vaccinal provincial serait l'un des moyens les plus efficaces d'éviter à l'industrie une autre fermeture prolongée.

Le premier ministre Doug Ford doit tenir mardi une réunion du cabinet au cours de laquelle la mise en place d'un passeport vaccinal COVID-19 sera le principal point à l'ordre du jour. La semaine dernière, des sources ont parlé du projet à CBC News sous réserve de confidentialité, car elles n'étaient pas autorisées à s'exprimer publiquement.

Un système de preuve de vaccination aiderait également les entreprises du secteur de l'hôtellerie et de la restauration à trouver des employés qualifiés, ce qui pose problème à beaucoup d'entre elles, selon M. Elenis. Il affirme que plusieurs employés potentiels s'inquiètent de leur propre sécurité s'ils ont affaire à des clients non vaccinés.

Un passeport vaccinal facilitera le recrutement de travailleurs et permettra d'attirer les clients dans les espaces intérieurs, a-t-il déclaré.

Selon lui, un système basé sur un code QR, comme celui utilisé dans d'autres provinces où les gens portent sur leur téléphone intelligent un code qui confirme qu'ils sont vaccinés, serait probablement la meilleure option pour l'Ontario également. Toutefois, il a ajouté qu'une version manuelle devrait également être utilisée pour accroître l'accessibilité pour les personnes qui n'ont pas de téléphone intelligent.

L'industrie a indûment souffert

Les restaurateurs locaux sont également favorables à la mise en place du passeport vaccinal.

Jacob Wharton-Shukster, propriétaire de la boucherie Chantecler, à Parkdale, a déclaré que cela pourrait aider à éviter d’autres confinements et à aider à garder [ses] employés au travail.

Après tant de jours de confinement en Ontario, nous cherchons à utiliser tous les outils pour nous aider à rester ouverts, a-t-il déclaré à l'émission Metro Morning de la radio de CBC lundi. L'industrie hôtelière a indûment souffert de la pandémie.

Or, certains restaurateurs de la ville affirment être la cible d'insultes et de menaces parce qu’ils se sont prononcés en faveur des passeports vaccinaux.

La restauratrice torontoise Jen Agg a déclaré la semaine dernière que des manifestants s'opposant au passeport vaccinal font du tapage devant ses restaurants. Elle affirme qu’ils insultent ses clients et la traitent de nazie.

M. Wharton-Shukster a déclaré que le gouvernement ne devrait pas considérer les protestations comme une raison de ne pas mettre en œuvre les passeports, et devrait faire de la politique pour les gens qui font la bonne chose au lieu de punir tout le monde pour une petite minorité d'extrémistes antiscience.

M. Elenis a abondé dans ce sens, estimant qu'il n'est pas juste de pénaliser les petites entreprises après 17 mois très difficiles.

Une urgence, selon les chefs

Les chefs des partis d’opposition de la province ont tenu un sommet conjoint lundi durant lequel ils ont discuté de la nécessité d'un certificat de vaccination à l'échelle de la province. Ils ont été rejoints par des dirigeants des secteurs des soins de santé, de l'éducation, des affaires et des municipalités pour discuter d'un plan pour le déploiement potentiel du passeport.

Après le sommet, lors d'une conférence de presse conjointe, le chef du Parti libéral de l'Ontario, Steven Del Duca, a déclaré que le passeport vaccinal pourrait faire en sorte que toute perturbation causée par la quatrième vague soit aussi minimale que possible.

Le chef des verts de l'Ontario, Mike Schreiner, a déclaré que le plan de passeport vaccinal devait être fait d'une manière qui crée une cohésion sociale, soutient les soins de santé, l'éducation, les petites entreprises, et qui est facile à mettre en œuvre.

En réponse aux questions des journalistes sur la controverse qui entoure un tel passeport vaccinal, M. Schreiner a déclaré qu’il souhaitait que la mesure ne soit que temporaire.

De son côté, le maire de Toronto, John Tory, a déclaré que le passeport vaccinal devait être simple à obtenir et conforme aux exigences entendues de la part des employeurs et des exploitants de salles de spectacles.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !