•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Office du tourisme de Québec change de nom

Le château Frontenac et la terrasse Dufferin en été.

Ce changement de nom vise à refléter « davantage l’image de la destination en action, vibrante et animée qu’est la grande région de Québec » (archives).

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy-Roussel

Aux prises avec « la plus grande crise » à n'avoir jamais frappé l’industrie touristique mondiale, l'organisme responsable de la promotion touristique de Québec change d’appellation dans l’espoir de rendre la région plus compétitive à l’international. Dites adieu à l’Office du tourisme de Québec et bienvenue à Destination Québec cité!

L’organisme affirme que ce repositionnement de marque s’inspire des plus grandes destinations touristiques de la planète et permettra d’aller au-devant des tendances du marché.

La nouvelle entité, espère-t-on, reflètera davantage l’image de la destination en action, vibrante et animée qu’est la région touristique de Québec. Celle-ci inclut la ville de Québec ainsi que les MRC de l’Île d’Orléans, de la Côte-de-Beaupré, de Portneuf et de La Jacques-Cartier.

On voulait un mot bilingue

Le directeur général de l’entité rebaptisée, Robert Mercure, mentionne que cette refonte s’inscrit dans la parfaite continuité de celle amorcée en 2018 avec l’adoption du slogan Québec cité, l’accent d’Amérique. Il ajoute que la nouvelle image aura une résonnance auprès de la clientèle anglophone.

On voulait un mot bilingue comme destination [...] et avec une phrase qui est très, très reconnue par le marché anglophone hors du Québec : Québec cité, pour se démarquer comme ville de Québec versus la province. Pour les gens à l'étranger, ce n'est pas toujours évident , explique-t-il.

Robert Mercure en point de presse à l'hôtel de ville de Québec.

Robert Mercure s'attend à ce que la nouvelle appellation contribue à la relance de l'industrie touristique dans la grande région de Québec.

Photo : Radio-Canada

Robert Mercure souligne que la pandémie, en modifiant les tendances touristiques et en augmentant le niveau de compétition, a accru l’urgence de se réinventer afin de mieux répondre aux nouvelles attentes de l’industrie.

On est très, très emballé [par] ce changement et je pense que ça va continuer à faire rayonner la destination avec une nouvelle marque pour l'office et c'est juste un début.

Une citation de :Robert Mercure, directeur général, Destination Québec cité

Présent aux côtés du patron de Destination Québec cité, le maire Régis Labeaume a profité de l’occasion pour dévoiler les données les plus à jour sur le taux d’occupation des hôtels de la région.

Des chiffres encourageants

Il s’est élevé à 58 % entre le 25 juin et le 21 août. Cela représente une hausse de 45 % par rapport à la même période l'an dernier. Le maire attribue en partie ces résultats aux efforts de promotion déployés au cours des derniers mois.

Régis Labeaume sourit lors d'un point de presse à l'hôtel de ville de Québec.

La relance de l'industrie touristique dans la grande région de Québec réjouit le maire Labeaume, qui invite les acteurs concernés à poursuivre leurs efforts.

Photo : Radio-Canada

Il prévient toutefois que la région a encore beaucoup de travail à faire pour revenir à un taux d'occupation de 90 %, comme celui atteint en 2019, avant la pandémie.

La partie n'est pas gagnée [...] On a des résultats qui dépassent nos espérances, mais il n'en demeure pas moins qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour revenir à ce qu'on a connu en 2019 , tempère Régis Labeaume.

Il rappelle que la relance des croisières internationales n’est pas pour demain et fait remarquer que malgré l’ouverture de la frontière canadienne aux voyageurs américains, leur présence dans la capitale demeure modeste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !