•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’application de passeport sanitaire VaxiCode est maintenant accessible sur Android

Gros plan sur un téléphone affichant les application VaxiCode et VaxiCode Vérif.

L'application VaxiCode permet aux gens de présenter un code QR en guise de preuve de vaccination contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Radio-Canada

À deux jours de l’entrée en vigueur du passeport vaccinal, les utilisateurs de téléphones Android ont maintenant accès à l’application VaxiCode sur Google Play.

Afin de trouver l’application dans le moteur de recherche de Google Play, les utilisateurs d’Android doivent toutefois ajouter des guillemets à son nom.

Il est aussi possible de trouver directement l'application en cliquant ici (Nouvelle fenêtre).

À partir du 1er septembre, la preuve de vaccination sera obligatoire pour les personnes de 13 ans et plus qui veulent avoir accès aux salles de sport, cinémas, restaurants, bars, salles de concert ou de congrès et autres lieux d’activités non essentielles (Nouvelle fenêtre).

 (Nouvelle fenêtre)Plus tôt lundi, le ministre Dubé avait déclaré sur Twitter que l’app VaxiCode Vérif (commerçants) et VaxiCode (citoyens) seront dispos sur Google Play dans les prochaines heures.

Il avait aussi mentionné que le gouvernement gardait le cap sur la date du 1er septembre pour l’entrée en application de la mesure.

« Nous avons demandé aux deux entreprises en même temps, alors c'est un peu surprenant que ça ait pris un peu plus de temps avec Google, mais je préfère qu'ils fassent bien le travail et qu'on n'ait pas de surprise comme la semaine dernière. »

— Une citation de  Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Sur les réseaux sociaux, plusieurs propriétaires de téléphones Android avaient déploré le fait qu’ils auraient très peu de temps pour satisfaire aux nouvelles exigences. Il est toujours possible de prendre une photo numérique de son code QR ou de l’imprimer, a souligné le ministre de la Santé lors d'une mêlée de presse.

Un passeport qui divise

La mesure gouvernementale a suscité son lot de controverses sur le plan conceptuel, alors qu'une tranche de la population s'y oppose, mais aussi sur le plan technique.

En effet, la version initialement présentée n’était pas exempte de failles en matière de falsification et de protection des informations non stratégiques concernant les utilisateurs.

Or, Alexander Dahl, PDG de l'entreprise Akinox qui a conçu l'application, assure que ces failles ont été corrigées depuis.

Outil officiel et gratuit, le passeport vaccinal atteste qu’une personne est adéquatement vaccinée contre la COVID-19. Comme prévu, son utilisation débutera le 1er septembre. Cependant, Québec accordera un sursis de deux semaines, afin de donner à tous le temps de s'ajuster. Durant ce sursis, le passeport sera exigé, mais aucune sanction ne sera imposée.

Selon l’Institut national de santé publique, 80,3 % des Québécois âgés de 12 ans et plus sont adéquatement vaccinés. En outre, 5,5 millions de personnes ont déjà téléchargé leur code QR au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !