•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début d’une session « de transition » à l’Université Laval

9c4f768d1bfe49e38c7f1cb1ace8a5b1

62 % des étudiants de l'Université auront au moins un cours en présentiel.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Des étudiants universitaires ont franchi à leur tour les portes de leur établissement d’enseignement lundi matin tandis que débutait une nouvelle session à l’Université Laval. La direction estime que cette session en est une de transition, puisque plusieurs mesures sanitaires sont maintenues et que l'offre de cours en ligne reste plus importante qu'avant la pandémie.

Alors que l’on s’éloigne un peu plus de l’enseignement exclusivement en ligne, la direction de l’Université Laval estime que cette session en sera une de transition. De nombreuses mesures sanitaires seront encore en place, dont le port du masque obligatoire en tout temps en classe.

L’offre de cours en présentiel a toutefois bondi cet automne. 62 % des étudiants devront se présenter sur le campus pour suivre au moins une formation. On revient à 75 % de la situation qui prévalait avant la pandémie, explique le vice-recteur exécutif et vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes, Robert Beauregard.

Selon lui, les chiffres auraient pu être plus élevés, mais dans certains cours où les étudiants avaient le choix entre l’enseignement en ligne ou en personne, ils ont plutôt opté en majorité pour l’enseignement à distance.

Cinq personnes sont assises à des bureaux séparés par une paroi transparente.

Des représentants de l'Université Laval ont rencontré les médias lundi matin.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

Mesures en cas d’éclosion

Pour l’instant, si des cas de COVID-19 sont déclarés dans les classes, les étudiants ne seront pas automatiquement renvoyés à la maison en isolement. Si on a une personne qui est atteinte de la COVID-19 en portant le masque, les personnes dans l’entourage ont un risque minimum. Elles doivent surveiller leurs symptômes, mais elles vont pouvoir quand même aller à leurs cours, explique M. Beauregard.

L’université indique aussi être en mesure de faire face à une situation où tout l’enseignement devrait de nouveau se faire à distance.

Vaccination

La population étudiante de l’Université Laval est l’une des plus vaccinées de la province, avec 92 % des étudiants ont reçu leur première dose et 86 % qui en ont reçu deux. C'est pour cela que la direction n’envisage pas pour l’instant d’obliger ses étudiants ou son personnel non vacciné à recevoir le vaccin.

Les étudiants-athlètes doivent quant à eux être doublement vaccinés, en raison des règles liées au passeport vaccinal. Le passeport vaccinal sera également nécessaire pour participer à différentes activités et fréquenter certains lieux, comme le Pub universitaire.

Ce qu’on veut surtout pour nos étudiants, c’est une stabilité. Donc, de mettre des mesures comme le passeport vaccinal pour les activités qui ne sont pas essentielles ou le port du masque obligatoire en tout temps, selon nous, ce sont les meilleures façons d’éviter des éclosions, affirme la présidente de la Confédération des Associations d'étudiants et étudiantes de l'Université Laval (CADEUL), Cyndelle Gagnon.

Des personnes portant des dossards se trouvent devant l'entrée du pavillon Alphonse-Desjardins.

Les étudiants étaient de nouveau accueillis à l'Université Laval lundi matin.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Activités d’intégration

Qui dit retour en classe dit aussi activités d’intégration et initiations. Au cours de l’été, chaque association étudiante a dû présenter et faire approuver un plan d'intégration adapté aux conditions actuelles.

La CADEUL les a aussi conseillés sur les bonnes pratiques à adopter. Par exemple, sur le campus, plutôt que de s’installer à des endroits précis pour passer la journée là en groupe, c’est plutôt des choses en mouvement qui se font, par exemple des rallyes-photos ou des groupes de visites qui sont plus restreints, précise Mme Gagnon.

Hausse des inscriptions

La direction de l’Université Laval a compilé des données préliminaires sur les inscriptions. Pour un deuxième automne de suite, elle note une augmentation des effectifs estudiantins. Cette année, la hausse avoisine les 7 %.

Les étudiants internationaux sont aussi plus nombreux à fouler les trottoirs du campus, alors qu’ils sont 20 % de plus que l’an dernier à s’être inscrits. Je suis fière que, malgré le fait que la pandémie s'étire, les étudiants et étudiantes n'aient pas abandonné leurs rêves, leurs projets d’étude et de recherche. C’est un beau signal pour le Québec, indique la rectrice Sophie D’Amours.

Avec des informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !