•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD de la Saskatchewan réclame la démission du ministre de la Santé, Paul Merriman

Le chef du NPD de la Saskatchewan, Ryan Mieli derrière la porte-parole néo-démocrate en matière de santé, Vicki Mowat lors d'un point de presse.

Le chef du NPD de la Saskatchewan, Ryan Mieli, avec la porte-parole néo-démocrate en matière de santé, Vicki Mowat.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Patterson

Radio-Canada

Le chef du NPD de la Saskatchewan Ryan Meili a réclamé lundi la démission du ministre de la Santé de la province, Paul Merriman lors d’une conférence de presse.

Accompagné de la porte-parole néo-démocrate en matière de santé, Vicki Mowat, le chef néo-démocrate fustige la manière dont le ministre Merriman a géré la crise sanitaire. Il déplore notamment le débordement des services d’urgences, le manque d’accès aux soins et l’inquiétude des parents dont les enfants de moins de 12 ans ne sont pas admissibles au vaccin.

Pour Ryan Meili, le ministre de la Santé a crié victoire bien avant que la bataille ne soit terminée .

Le chef de l’opposition regrette que Paul Merriman n’écoute ni les experts ni le personnel de santé . Il estime qu’il est temps pour lui de partir et de le remplacer par quelqu’un qui sera à la hauteur du titre de ministre de la Santé.

La Fédération des travailleurs de la Saskatchewan réclame elle aussi la démission du ministre de la Santé. Elle critique une approche désastreuse consistant à abandonner toutes les restrictions de santé publique . Cette décision était imprudente , et aurait pu entraîner des maladies et des décès entièrement évitables , estime la présidente de la Fédération, Lori Johb.

Selon elle, comme prévu, les travailleurs de la santé sont poussés au bord du gouffre, les travailleurs de première ligne risquent toujours de contracter le virus, et les parents s'inquiètent pour leurs enfants , à quelques jours de la rentrée scolaire.

Depuis le début de la pandémie, 601 personnes sont mortes en Saskatchewan en raison de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !