•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un candidat conservateur visé par des allégations d’inconduite sexuelle en Nouvelle-Écosse

Photo de Troy Myers.

Troy Myers était candidat du Parti conservateur du Canada aux élections fédérales 2021, mais il s’est retiré de la course.

Photo : Facebook/Association conservatrice de Dartmouth-Cole Harbour

Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, Troy Myers n’est plus candidat conservateur à la suite d’allégations d’inconduite sexuelle. Il nie toutes les allégations et dit avoir l’intention de défendre sa réputation.

Le Parti conservateur du Canada, dirigé par Erin O'Toole, a publié un bref communiqué lundi pour annoncer sa décision.

 [Dimanche] soir, le Parti conservateur a pris connaissance d’une grave allégation contre le candidat de Dartmouth—Cole Harbour. Nous traitons les allégations d’inconduite sexuelle avec le sérieux qu’elles méritent, le Parti conservateur a demandé à M. Myers de retirer sa candidature, et il a accepté, peut-on lire dans le communiqué.

Les allégations proviennent de Lauren Skabar, qui n’a pas réussi à se faire élire en tant que candidate du NPD durant les dernières élections provinciales en Nouvelle-Écosse.

Dans une série de messages Twitter lancés dimanche, Mme Skabar affirme qu’elle a rencontré Troy Myers en octobre 2019 durant une conférence de l'Association des bibliothèques publiques de la Nouvelle-Écosse. Troy Myers est le PDG et le bibliothécaire en chef des bibliothèques publiques de la région de South Shore.

Selon Mme Skabar, M. Myers a proposé à cette occasion de créer un poste pour l’embaucher et il a commencé à dire qu’il était son futur patron.

Le lendemain, toujours durant la même conférence et toujours selon Lauren Skabar, Troy Myers aurait glissé la main sous sa jupe jusqu’à ses sous-vêtements. Elle dit qu’elle a rejeté ses avances et qu’il a répliqué que ce n’était pas comme cela qu’on parle à son futur patron.

Lauren Skabar dit qu’elle avait été profondément blessée.

Elle ajoute qu’elle a ressenti de la colère en voyant récemment Troy Myers faire campagne pour devenir député.

Lauren Skabar n’a pas accordé d’entrevue.

Troy Myers nie tout

Troy Myers a publié une déclaration, lundi matin dans laquelle il rejette ces allégations et annonce la fin de sa campagne électorale.

Il dit que de fausses déclarations circulent à son sujet sur les médias sociaux. Selon lui, toutes ces déclarations au sujet d’un comportement importun et d’un contact inapproprié sont totalement fausses.

Troy Myers dit qu’il a consacré toute sa carrière à promouvoir un environnement de travail respectueux et équitable. Il dit avoir pris la décision difficile de se retirer de la politique pour le bien de ses proches, de ses collègues et de sa carrière.

M. Myers souligne qu’il va concentrer toute son attention et ses efforts pour combattre les fausses déclarations diffamatoires, et qu’il a déjà consulté un avocat pour évaluer ses options.

Troy Myers offre ses remerciements aux bénévoles qui ont appuyé sa campagne jusqu’à présent et aux membres de sa famille.

Il dit avoir l’intention de défendre vigoureusement sa réputation et celle de sa famille.

Des chefs de partis réagissent

Le Parti conservateur a-t-il fait une vérification avant de demander à Troy Myers de retirer sa candidature? Le chef du parti, Erin O’Toole, a répondu à cette question en disant que son parti prend au sérieux toute allégation d’inconduite sexuelle ou de harcèlement.

C’est pourquoi cette personne n’est plus un candidat de notre parti, a-t-il indiqué.

Erin O'Toole donne une conférence de presse devant une ferme.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O'Toole

Photo : Radio-Canada

Erin O’Toole a ajouté que son parti veut s’assurer que tous ses candidats veulent servir leur pays. Le Parti conservateur, a-t-il poursuivi, veut appuyer les victimes et n’a aucune tolérance pour les personnes visées par de telles allégations.

Interrogé sur le départ du candidat Myers et sur la possibilité que le Parti libéral du Canada s’engage à agir si jamais un de ses candidats fait face à une telle situation, le chef du parti, Justin Trudeau, a déclaré que toutes les situations sont différentes et qu’elles doivent être traitées selon le processus approprié.

Absolument, les Canadiens ont le droit de savoir que les personnes qui les représentent, qui les servent à la Chambre des Communes, ne sont pas des personnes qui ont montré un manque de respect ou des comportements inappropriés ou qui font face à de sérieuses allégations, a souligné Justin Trudeau.

Justin Trudeau donne une conférence de presse.

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau

Photo : Radio-Canada

Comme parti, depuis le début de mon leadership et même avant de devenir premier ministre, j’étais sans équivoque à propos de l’importance d’un processus [...] et de démontrer qu’il y a zéro tolérance envers le harcèlement et l’intimidation, a ajouté le chef libéral.

Le départ de Troy Myers est survenu à quelques heures de la fin de la période de mise en candidature pour les élections fédérales du 20 septembre 2021. Élections Canada indique sur son site web que la date limite pour soumettre un acte de candidature est le 21e jour précédant le jour de l'élection, à 14 h (heure locale).

Avec des renseignements de Taryn Grant, de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.