•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants de l'Î.-P.-É. demandent financement et logements abordables

Des étudiants entrent dans un établissement.

Élections Canada ne fournira plus de bureaux de vote à l'UPEI comme il l'a fait lors des deux dernières élections fédérales en 2015 et 2019 (archives).

Photo : Alvin Yu/CBC

Radio-Canada

La crise du logement et l'insécurité alimentaire à l'Île-du-Prince-Édouard figurent parmi les principaux enjeux auxquels les étudiants de l'île prêteront attention lors des élections fédérales.

La présidente du syndicat étudiant de l'Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI), Samantha MacLean, et Zoe Pocock, du Collège Holland, expliquent ce que les étudiants attendent des partis électoraux.

L'Alliance canadienne des associations étudiantes (CASA), qui s'occupe de la défense des intérêts et du lobbying pour le UPEI, a compilé une liste de questions prioritaires pour les étudiants au pays, dont celles pour l'Île-du-Prince-Édouard.

Samantha MacLean, présidente du syndicat étudiant de UPEI.

Samantha MacLean espère que les jeunes iront voter cette année.

Photo :  CBC

Financement des étudiants

L'aide financière est en tête de liste.

Les étudiants veulent connaître les changements apportés aux programmes d'aide financière aux étudiants du gouvernement, notamment l'aide au remboursement des prêts étudiants.

« Les étudiants font face à d'énormes obstacles pour payer leurs études. »

— Une citation de  Samantha MacLean, présidente du syndicat étudiant de UPEI

Après une année d'études et de pandémie, ces défis n'ont évidemment fait qu'empirer, a-t-elle ajouté.

Selon les derniers chiffres de 2019 de Statistique Canada, la dette étudiante moyenne à la fin des études collégiales est de 15 300 $. Pour ceux qui obtiennent un baccalauréat universitaire, cette somme s’élève à 28 000 $.

Logement

Charlottetown connaît une crise du logement , a déclaré Samantha MacLean.

Immeuble à logements à Charlottetown.

De nouveaux logements ont été créés, mais selon Zoe Pocock, les loyers demeurent chers pour la plupart des étudiants.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Cette année, la plupart des étudiants retourneront sur le campus pour assister aux cours en personne.

« Les étudiants ont besoin d'un endroit pour vivre, mais il n'y a certainement pas assez de places pour eux. »

— Une citation de  Samantha MacLean, présidente du syndicat étudiant de UPEI

Le logement a une incidence directe sur d'autres questions comme la sécurité alimentaire...Nous verrons une augmentation du nombre de personnes ayant recours aux banques alimentaires, a-t-elle renchéri.

Création d'emplois

Nous voulons plus d'emplois, a déclaré Zoe Pocock. Elle a soutenu que plusieurs entreprises qui créent des emplois ont été touchées par la pandémie, et que certaines ont même fermé pour de bon.

Fournir de l'argent et du financement pour des emplois ne peut que stimuler encore plus notre économie, a-t-elle ajouté.

Selon elle, les programmes et les politiques visant à aider les jeunes à créer leur propre entreprise en utilisant des idées novatrices pourraient contribuer à créer encore plus d'emplois à long terme.

Équilibrer le budget

Beaucoup d'étudiants se pencheront sur la façon dont les politiciens envisagent de s'attaquer au budget fédéral, a déclaré Zoe Pocock.

Des pièces de monnaie sortent d'un cochon tirelire cassé.

« Cela fait partie de notre avenir, nous devons garder cela à l'esprit, que nous sommes la génération qui sera affectée par un déficit accru », a expliqué Zoe Pocock.

Photo : iStock

Cela fait partie de notre avenir, nous devons garder cela à l'esprit, que nous sommes la génération qui sera affectée par un déficit accru, a-t-elle ajouté.

La mise en place d'un plan solide pour pouvoir créer une économie plus durable est une priorité pour beaucoup d'entre nous.

Zoe Pocock est consciente que la création de la croissance économique sera encore plus délicate après la pandémie, mais cela rend le travail du gouvernement d'autant plus important d’après elle.

Soutenir les apprenants autochtones

Les autochtones du Canada sont confrontés à d'énormes obstacles pour accéder à l'enseignement postsecondaire, a déclaré Samantha MacLean.

Le syndicat étudiant de UPEI aimerait que les candidats soutiennent l'infrastructure numérique et les programmes d'études dédiés aux apprenants autochtones, simplement pour éliminer ces obstacles supplémentaires, a-t-elle ajouté.

D’après un texte de Sara Fraser de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !