•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blanchet croit que la PCRE doit être suspendue, sauf pour le milieu culturel

Yves-François Blanchet parle dans un micro à l'extérieur.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a présenté à Baie-Saint-Paul une série de mesures pour soutenir le milieu culturel au sortir de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Secteur durement affecté par la pandémie s'il en est un, le milieu des arts et de la culture ne pourra se relever rapidement sans le « soutien prévisible » du gouvernement fédéral, selon le chef du Bloc québécois Yves François-Blanchet.

La caravane bloquiste faisait halte samedi à Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix, où le chef de la formation a présenté ses propositions pour venir en aide aux artistes et créateurs qui se demandent « comment joindre les deux bouts » après une difficile année.

Le milieu des arts et de la culture du Québec « subit durement les conséquences de cette pandémie qui n'en finit plus de finir et que la campagne électorale menace d'empirer au lieu de la combattre », a déclaré M. Blanchet.

Le chef du Bloc, qui a déjà fait savoir qu'il souhaitait la suspension de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), a suggéré de maintenir le programme exceptionnellement pour le secteur culturel, qui demeure « éminemment vulnérable ».

La reprise des activités régulières par les travailleurs est beaucoup plus lourde et beaucoup plus difficile que pour la plupart des autres secteurs économiques.

Une citation de :Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois

Malgré la résurgence de la COVID-19 au pays, la plupart des secteurs ont pu reprendre leurs activités; la pandémie n'est donc plus un frein pour ceux qui désirent trouver un emploi, croit M. Blanchet.

Sauf « exceptions », a-t-il dit, le programme de PCRE devient un peu désuet, et à la limite – diront beaucoup de milieux économiques – franchement nuisible.

Outre la PCRE, qui représente 600 $ toutes les deux semaines, les artistes devraient aussi bénéficier d'un étalement du revenu, en vertu duquel une partie du salaire leur est versé pendant un congé non payé de longue durée, selon le Bloc québécois.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Maintenir les programmes d'aide

De l'avis du parti, le gouvernement doit maintenir les programmes d'aide nés dans la foulée de la crise sanitaire, tant et aussi longtemps que des restrictions venant limiter l'audience des salles et la tenue d'événements seront en vigueur.

Cette aide peut prendre la forme d'une compensation pour les pertes de ventes de billets ou encore la création d'un impôt remboursable qui épongerait 20 % des coûts d'un billet de spectacle.

Le Bloc estime par ailleurs que le gouvernement devrait augmenter le budget accordé à Téléfilm Canada pour la création de séries en ligne en s'assurant, notamment, que les productions en français touchent 40 % des sommes du Fonds des médias.

Autant de propositions que la formation politique entend soutenir à la Chambre des communes.

En voyant les fonds prévus par le gouvernement Trudeau dans son dernier budget pour soutenir la culture, le milieu artistique avait poussé un soupir de soulagement.

Le fédéral s'était engagé à verser 200 millions de dollars aux grands festivals, assortis d'une somme de 200 millions de dollars pour les événements locaux de nature artistique, culturelle et sportive. Un financement de 70 millions de dollars sur trois ans pour le Fonds de la musique du Canada figurait aussi dans le budget.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !