•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants de l'Université de Calgary critiquent le passage aux cours en ligne

Université de Calgary.

Selon l’établissement, seuls 10 % des cours prévus en présentiel sont passés en ligne.

Photo : Université de Calgary

Radio-Canada

Certains cours de l’Université de Calgary prévus en présentiel seront finalement dispensés en ligne à la rentrée. Un changement que dénoncent certains étudiants.

Je pense que c’est totalement inacceptable, affirme Abi Debebe, une étudiante de première année. Originaire d'Éthiopie, elle est venue à Calgary pour étudier l’informatique. Elle a notamment dû payer son billet d’avion, son logement, son inscription à l'université et se placer en quarantaine à son arrivée au Canada.

D’après elle, tous ces investissements valent la peine pour un étudiant étranger s’il peut parler avec ses camarades et échanger avec ses professeurs.

C’est pourquoi, plus tôt cet été, elle s’est inscrite pour suivre des cours en présentiel. Mais finalement, certains auront lieu en ligne.

[Il y a trois jours] j’ai découvert que la plupart de mes cours étaient passés au format en ligne. C'était deux semaines après mon arrivée à Calgary et j'ai dépensé beaucoup d’argent. Tout cela pour être assise dans ma chambre d’étudiante et apprendre à travers un écran toute la journée, ce qu’en fait j’aurais pu faire en restant chez moi.

Plus tôt ce mois-ci, l'Université de Calgary a permis aux facultés de changer la manière de dispenser leurs cours. Selon l’établissement, seuls 10 % des cours sont passés en ligne à la suite de cette décision.

Mais selon le syndicat étudiant, ce changement touche de nombreux étudiants.

Actuellement, il y a 150 cours pour lesquels le passage en ligne a été confirmé, mais ce chiffre continue d’augmenter, et cela touche des milliers d'étudiants, déplore Nicole Schmidt, la présidente du syndicat.

Cela n’aurait pas posé de problème si cette décision avait été prise plus tôt, mais là malheureusement, il n’y a eu aucune planification à l’avance et ce sont les étudiants qui en paient les frais, littéralement, dénonce-t-elle.

Dans une déclaration, l’université assure que 80 % des étudiants ont la totalité de leurs cours en présentiel ou un mélange de présentiel et de virtuel.

Aide financière

Il est précisé que certains frais ne seront pas facturés aux étudiants dont l'ensemble des cours est en ligne, mais que les étudiants pourront décider de les payer s’ils souhaitent profiter des installations du campus.

L’université dit que de nouvelles bourses et aides financières ont été mises en place pour les étudiants qui ont été très touchés par ces changements.

Nous nous sommes engagés à continuer de favoriser la santé et la sécurité de notre communauté et à travailler avec tout le monde pour répondre aux préoccupations qui pourraient survenir, peut-on lire dans la déclaration de l’établissement.

Pour Abi Debebe, l'université devrait en faire plus.

L’école pourrait au moins temporairement dédommager les étudiants en réduisant les frais d’inscription, ou n'importe quoi de ce genre qui pourrait vraiment aider une étudiante comme moi, dit-elle. 

Ma famille a des difficultés financières à certains égards et je ne pense pas être la seule étudiante dans cette situation.

D'après les informations de Lucie Edwardson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !