•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un des plus beaux trésors cachés de Hearst

Le lac Rabbit se situe en bordure de la route 11.

Le lac Rabbit se situe à 45 kilomètres à l'ouest de Hearst, caché sur les terres de la Couronne, en bordure de la route 11.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Eau translucide, sable blanc, conifères : un décor de carte postale bien caché à 30 minutes à l’ouest de Hearst. Les dépliants touristiques de la municipalité nord-ontarienne ne font pourtant pas la promotion du lac Rabbit, situé sur les terres de la Couronne.

Le maire de Hearst, Roger Sigouin, avoue ne l’avoir jamais visité.

Moi, je n’y suis jamais allé, honnêtement. [Les gens du coin] disent tous que lac est ben ben clair, peut-être qu’on peut faire des activités sur un lac de même, de la plongée ou des choses comme ça. Il n’y a jamais eu de demande.

Fraîchement diplômée du secondaire, Mylène Coulombe-Gratton a de grandes ambitions touristiques pour ce lac.

Mon rêve, c’est de le faire découvrir aux gens, je m’en vais étudier en marketing pour être capable de promouvoir encore plus la région de Hearst, lance la jeune femme de 18 ans.

Mylène plonge à l'eau après avoir utilisé une « corde Tarzan ».

Mylène Coulombe-Gratton a de grandes ambitions touristiques pour ce lac.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Chaque semaine sur un compte Instagram (@followhernorth), la jeune femme amène ses abonnés à découvrir des lieux inusités de son coin de pays, comme les chutes Thunder House, aussi impressionnantes que celles du Niagara, selon elle.

Fille de Dany Gratton, un guide de renom du Nord de l’Ontario, Mylène en a vu, des paysages pittoresques, et elle avance que le lac Rabbit n’est pas le seul avec une eau translucide dans la région.

Il y en aurait un autre encore plus impressionnant tout juste avant le parc provincial Nagagamisis.

Tous les longs week-ends d’août depuis que je suis très jeune, mes parents m’emmènent au lac Big Skunk. Il est beaucoup plus gros que celui-ci, dit-elle après avoir fait le tour du lac Rabbit en canot en un peu plus de 20 minutes.

La Ville de Hearst salue l’initiative de Mylène de faire découvrir les lacs clairs à ses abonnés sur Instagram.

Il n’en mouille pas tous les jours des jeunes de même, qui veulent faire de belles démarches comme ça, conclut le maire.

D'où vient la couleur particulière de ce lac? Difficile de se prononcer, selon Sumeep Bath, agent de communication au centre de recherche d'eau douce du Nord-Ouest de l'Ontario.

C'est un lac peu connu dans une région éloignée, admet-il. On ne connaît pas les caractéristiques du lac qui pourraient expliquer l'origine de sa couleur.

Par contre, Michael Scarratt, directeur des sciences écosystémiques de Pêches et Océans Canada, affirme qu'il ne s'agit pas du même phénomène que dans des lacs comme le lac Louise, en Alberta.

Ce phénomène de la poussière de roche est produit par l’action des glaciers, et donc ne serait pas présent en Ontario, a-t-il expliqué dans un courriel. Cependant, il y a d’autres phénomènes géologiques et biologiques qui influencent la couleur des lacs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !