•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les données utilisées pour justifier les décisions de la province tardent

Plan épaules de la Dre Deena Hinshaw en conférence de presse.

La médecin hygiéniste en chef de la province, Deena Hinshaw, s’est excusée la semaine dernière de ne pas avoir publié l’information.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Radio-Canada

Les données de la santé publique utilisées pour justifier les changements des mesures sanitaires albertaines ne sont toujours pas disponibles avec plus d'une semaine de retard.

Les travailleurs de la santé et les détracteurs du processus décisionnel de l’Alberta dans la pandémie réclament la publication publique de ces données depuis l’annonce de la province de garder en place certaines restrictions sanitaires qui devaient être levées il y a à peu près un mois.

La médecin hygiéniste en chef de la province, Deena Hinshaw, s’est excusée la semaine dernière de ne pas avoir publié l’information.

Aucune date n’a encore été décidée du côté de Services de santé Alberta pour rendre publiques ces données, affirme sa porte-parole, Lisa Glover, dans une déclaration transmise jeudi à CBC/Radio-Canada.

La Dre Hinshaw s’engage à communiquer le modèle de données [...] dans un avenir rapproché, assure-t-elle.

Nous tenons à la transparence et avons fourni aux Albertains le plus de données et d’information possible tout au long [de la pandémie de] COVID-19, ajoute Lisa Glover.

Services de santé Alberta n’a pas répondu aux questions quant aux causes de ce retard continu. L’agence de santé publique a cependant ajouté que l’équipe de la médecin hygiéniste en chef poursuit son travail pour donner plus d’information .

Retard inacceptable

Urgentologue à l’Hôpital Royal Alexandra d’Edmonton, Shamza Mithani a qualifié ce retard d'inacceptable vendredi.

Selon elle, ce manque de transparence mine la confiance du public envers les capacités de gestion de la pandémie de l’Alberta.

Si les données sont suffisantes pour [la Dre Deena] Hinshaw pour prendre des mesures extraordinaires, je m’attends à ce que les données soient très convaincantes, dit-elle. Cela me fait certainement douter de la force des preuves.

La médecin hygiéniste en chef devait dévoiler les chiffres jeudi dernier à un forum avec le personnel de santé de première ligne, mais elle a déclaré avoir besoin de plus de temps afin de finir de synthétiser les preuves.

Je suis désolée que cela ne soit pas disponible, a-t-elle déploré durant la session virtuelle, alors que ses confrères lui reprochaient de manquer de transparence.

Malheureusement, ce n’est pas une chose que je peux faire par moi-même [...] Nous ne pouvons pas diffuser [cette information] sans passer à travers tous les processus requis par le gouvernement, a-t-elle dit.

Avec les informations de Wallis Snowdon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !