•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des zones urbaines vieilles de 2300 ans découvertes en Égypte

Ville égyptienne d'Alexandrie.

C'est dans la ville d'Alexandrie qu'ont été mis au jour des vestiges de zones « résidentielles et commerciales » datant au moins du IIe siècle avant notre ère.

Photo : getty images/istockphoto / Aksenovko

Agence France-Presse

L'Égypte a annoncé vendredi la découverte dans la ville d'Alexandrie de vestiges de zones « résidentielles et commerciales » datant au moins du IIe siècle avant notre ère.

Dans un communiqué publié sur Facebook, le ministère égyptien des Antiquités a indiqué que ces faubourgs, découverts au terme de neuf mois de fouilles par une mission archéologique égyptienne dans le quartier de Chatbi, dans l'actuel centre d'Alexandrie, avaient une fonction résidentielle et commerciale.

Selon le directeur du Conseil suprême des Antiquités, Mostafa Waziri, cité dans le communiqué, les études préliminaires sur les vestiges apparents ont révélé qu'ils étaient constitués d'une rue principale et de rues adjacentes reliées par un réseau d'égouts.

Périphériques à l'ancienne capitale des dynasties grecque et romaine, ces quartiers ont été fréquentés de la fin de la période ptolémaïque et jusqu'au milieu de la domination romaine de l'Égypte, une période courant du IIe siècle av. J.-C. au IVe siècle de notre ère, précise le responsable.

Les archéologues y ont mis au jour un grand nombre de puits taillés dans la roche et un réseau de citernes à eau, poursuit le communiqué.

Ils ont également découvert la moitié d'une statue en albâtre représentant un empereur romain non identifié, 700 pièces de monnaie antique, de nombreuses amphores, des amulettes, de la vaisselle et des outils.

Selon Ahmed Abou Hamd, un responsable des Antiquités à Alexandrie, également cité, les vestiges visibles correspondent à un marché, des ateliers de fabrication et des boutiques d'ex-voto et de sculptures.

Le Caire a annoncé plusieurs importantes découvertes archéologiques ces derniers mois avec l'espoir de relancer le tourisme, un secteur qui a rencontré beaucoup de difficultés depuis la révolution de 2011 qui a chassé l'ancien président Hosni Moubarak du pouvoir, difficultés encore accentuées par la pandémie de coronavirus.

En juillet, les autorités ont dévoilé la découverte d'un navire militaire et d'un complexe funéraire à Héracléion, cité antique immergée dans la Méditerranée près d'Alexandrie, datant du IVe siècle avant notre ère.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !