•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway dans l'ouest de Gatineau : Myriam Nadeau interpelle les partis fédéraux

Portrait de la femme devant un autobus de la ville de Gatineau.

Myriam Nadeau, présidente de la Société des transports de l'Outaouais

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

La présidente de la Société de transport de l'Outaouais (STO) et conseillère municipale à Gatineau, Myriam Nadeau, interpelle les chefs des principaux partis fédéraux dans le dossier du tramway dans l’ouest de la ville.

Lors de la rencontre mensuelle du conseil d’administration de la STO, jeudi en fin de journée, Mme Nadeau a demandé un engagement clair des différents candidats.

Je profite de l’occasion pour réitérer l’importance du projet de transport collectif structurant dans l’ouest de Gatineau pour lequel nous sommes toujours en attente d’une confirmation en lien avec la contribution financière du gouvernement fédéral. J’en profite pour interpeller l’ensemble des chefs des partis fédéraux à s’engager dans le financement de ce projet, peu importe l'issue du scrutin du 20 septembre prochain, a déclaré Mme Nadeau.

« Ce projet est primordial pour Gatineau, pour la région d’Ottawa et Gatineau, et aussi pour l’atteinte des cibles [de réduction des émissions] de gaz à effet de serre des gouvernements. »

— Une citation de  Myriam Nadeau, présidente de la STO

Le projet de tramway prévoit relier Aylmer au centre-ville d’Ottawa en passant par le centre-ville de Gatineau, dans le secteur Hull. L'évaluation du coût des travaux est de 3 à 4 milliards $, selon les dernières estimations. La construction du circuit pourrait s’étaler sur un horizon de 8 à 10 ans, pour une entrée en fonction d’ici 2031.

Le gouvernement du Québec a déjà confirmé sa participation à hauteur de 60 % au financement du projet.

Le gouvernement fédéral, pour sa part, n’a fourni qu’un accord de principe. Il a cependant participé à la création d’un bureau de projet.

Bien honnêtement, on espérait une annonce du fédéral avant le déclenchement d’une élection. On aurait préféré une annonce de gouvernement, plutôt qu’une annonce électorale. Mais à ce stade-ci, on va toutes prendre les annonces électorales, et on en veut de tous les partis pour ce projet-là qui est excessivement important pour la région, a déclaré la présidente de la STO et conseillère du district de Pointe-Gatineau.

Le député fédéral libéral sortant dans Hull-Aylmer et candidat Greg Fergus a indiqué en début de semaine que le projet de tramway dans l’ouest de Gatineau figurait parmi ses priorités.

Du côté des conservateurs, le candidat dans la circonscription de Pontiac et porte-parole du parti en Outaouais, Michel Gauthier, a dit souhaiter qu’en cas de victoire de son parti, le gouvernement définisse clairement sa participation financière dans le projet de tramway dans l’ouest de Gatineau.

Par ailleurs, jeudi, le conseil d’administration de la STO a approuvé la nomination de deux postes au sein du Bureau de projet du système de transport collectif structurant vers l’ouest - projet de tramway -, soit un poste de direction à la conception de l’infrastructure de surface et un poste de direction au système de transport.

Retour à l’horaire d’automne

Au cours de cette rencontre du conseil d’administration, la présidente de la STO a dressé un bilan de la saison estivale parlant d’une période marquée par une reprise graduelle.

Pour le mois de juillet 2021, l’achalandage représentait 35 % de celui enregistré à pareille date en 2019, avant la pandémie. La STO a comptabilisé en moyenne 23 000 déplacements quotidiens pour le mois dernier.

Des gens embarquent dans un bus.

Pour le mois de juillet 2021, l’achalandage représentait 35 % de celui enregistré à pareille date en 2019, avant la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Dès le 30 août prochain, la STO mettra en vigueur son horaire d’automne qui prévoit un niveau de service représentant 96 % de celui offert à l'automne 2019. Certains changements sont prévus, notamment sur les lignes 40, 50, 52 et 55.

Bien que la clientèle étudiante soit de retour sur le circuit et que l'achalandage reprenne graduellement, la STO attend toujours les directives du gouvernement fédéral pour le retour au travail des milliers de fonctionnaires du centre-ville de Gatineau et de la capitale fédérale, qui représentent une importante proportion de la clientèle.

C’est certain que tant qu’il n’y aura pas une politique de retour au bureau du principal employeur de la région vers nos centres-villes qui soit encadrée et claire, ça va avoir un impact sur notre achalandage. Ce qu’on espère, c’est que le fédéral assume un certain leadership et amène de la clarté par rapport à ses intentions, sur comment va s’opérer ce retour au travail en présentiel des fonctionnaires fédéraux, a commenté Myriam Nadeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !