•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université Ryerson va changer de nom

Des vitres d'une structure appartenant à l'Université Ryerson.

L'Université Ryerson a annoncé qu'elle acceptait les conclusions d'un rapport qui recommande qu'elle change de nom.

Photo : CBC / Michael Wilson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Université Ryerson de Toronto va changer de nom pour s'éloigner de l'héritage controversé d'un des fondateurs du système de pensionnats pour Autochtones.

La décision vient d'être prise par le conseil des gouverneurs de l'établissement universitaire.

L'université avait été nommée à la mémoire d'Egerton Ryerson, qui a consacré sa carrière au développement de l'éducation. Mais son rôle dans la création des pensionnats pour Autochtones est revenu à l'avant-plan au cours des dernières années.

La recommandation de renommer l'université a été formulée dans le rapport d'une commission spéciale mise en place par l'établissement.

Cette commission, appelée Standing Strong (Mash Koh Wee Kah Pooh Win), a mené des consultations auprès de plus de 11 000 personnes depuis ses débuts il y a 10 mois.

Le rapport contient 21 autres recommandations qui ont été approuvées en bloc aujourd'hui par le conseil des gouverneurs de l'université.

L'université a indiqué qu'elle allait élaborer un plan pour mettre en place ces recommandations, qui sera adopté en janvier 2022.

Une statue recouverte de peinture et de graffitis.

La statue d'Egerton Ryerson qui a été arrachée sur le campus de l'université ne sera pas réinstallée.

Photo : Radio-Canada

Tant et aussi longtemps que notre école sera nommée en l’honneur de Ryerson, l’histoire de celle-ci sera centrée sur le legs de celui-ci, peut-on lire dans les premières pages du rapport qui a été finalisé le 18 août.

Avec un nouveau nom, l’université pourra aller de l’avant, avec comme guide nos valeurs institutionnelles et le principe de commémoration, continue le rapport signé par les coprésidentes de la commission spéciale, Joanne Dallaire et Catherine Ellis.

En plus du changement de nom de l’université, le rapport recommande que la statue représentant Egerton Ryerson, qui avait été arrachée par des manifestants en juin dernier, ne soit pas réinstallée sur le campus.

L’université devra renommer l’établissement de manière à impliquer les membres de la communauté et les organismes engagés dans celle-ci, indique le rapport.

La mascotte Eggy, nommée en l’honneur d’Egerton Ryerson, est aussi appelée à être modifiée.

La députée néo-démocrate torontoise Suze Morrison estime que la décision de changer le nom de l’université aurait dû être prise il y a bien longtemps.

Pendant trop longtemps, les étudiants et professeurs autochtones ont été forcés de faire face à un établissement et à des symboles qui glorifiaient le promoteur des pensionnats, a-t-elle déploré dans une déclaration écrite.

Mme Morrison presse les responsables de l'université d’agir rapidement, dans l’intérêt du processus de réconciliation avec les Autochtones.

Éducation pour l’égalité raciale

Changer le nom de l'université n’effacera pas les inégalités vécues par les communautés autochtones et noires au sein de celle-ci, peut-on lire dans le rapport.

Un autre pan important des recommandations concerne à cet effet la mise en place de mesures pour l’éducation contre le racisme et pour l’égalité des chances envers les étudiants noirs et autochtones.

Des documents éducatifs sur la vie d’Egerton Ryerson, sur son rôle dans le système éducatif de l’Ontario et dans les pensionnats pour Autochtones devront être accessibles.

Des jeunes traversent la rue sous une passerelle qui relie deux bâtiments de l'Université Ryerson.

L'Université Ryerson devra éduquer les membres de sa communauté au sujet du legs d'Egerton Ryerson.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Les recommandations proposent la mise en place d’un site Internet et d’un monument visuel interactif, ce qui permettra d’en apprendre davantage sur l’histoire d’Egerton Ryerson, y compris les raisons expliquant la raison pour laquelle l’université a changé de nom.

L’université devra aussi mettre sur pied des cours pour offrir au personnel et aux étudiants la possibilité d’en apprendre plus sur les enjeux autochtones et le système de pensionnats pour Autochtones au Canada.

Le rapport demande aussi que la création de cours d’études autochtones et d’études noires soit explorée, et que plus de membres issus des communautés noires et autochtones soient engagés au sein du personnel.

Des bourses et du financement pour les étudiants noirs et autochtones à tous les niveaux universitaires devront aussi être proposés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...