•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un requin donne la frousse à des visiteurs de la plage Basin Head à l'Î.-P.-É.

Une femme court sur la plage.

La baignade a été interrompue pendant environ une heure mercredi après midi.

Photo :  CBC / Jane Robertson

Radio-Canada

Les visiteurs de Basin Head ont eu une petite frayeur mercredi, alors que la baignade sur la plage du nord-est de l'Île-du-Prince-Édouard a dû être interrompue en raison de l'observation présumée d'un requin.

Les sauveteurs ont déterminé qu'un requin pouvait être en train de nager à proximité de la rive. Un aileron de requin aurait en effet été repéré à quelques reprises à l'est de la zone de plage surveillée, et à environ 100 à 200 mètres au large.

Selon Matt Smith, coordonnateur provincial des sauveteurs, les requins s'approchent généralement du rivage lorsqu’ils sont à la recherche de nourriture.

Le personnel a remarqué que deux phoques nageaient à proximité de la zone surveillée, a-t-il expliqué. Il y avait de plus en plus d'oiseaux, comme des mouettes et des fous de Bassan, qui volaient dans cette même zone.

Matt Smith, coordinateur provincial des sauveteurs, se tient debout devant la plage.

Matt Smith, coordinateur provincial des sauveteurs, affirme que les sauveteurs sont vigilants dans la recherche de requins.

Photo :  CBC / Brittany Spencer

Matt Smith a déclaré que les sauveteurs ont fait sortir tout le monde de l'eau, de manière calme et organisée. Le nombre de personnes présentes sur la plage au moment de l’observation demeure inconnu.

Plus tôt ce mois-ci, une femme du Cap-Breton a été blessée au large de l'île Margaree après avoir été attaquée par ce que les autorités croient être un grand requin blanc. Il n'y a pas eu d'attaque de requin dans les eaux canadiennes depuis 1870.

Compte tenu des observations récentes dans les provinces de l'Atlantique, et maintenant à l'Île-du-Prince-Édouard également, nos sauveteurs seront absolument vigilants à l'égard des requins et des personnes qui se baignent sur les plages, a déclaré Matt Smith.

La population de requins blancs augmente

Selon Ocearch, une organisation américaine de suivi des requins, la population de requins blancs autour de l'Île-du-Prince-Édouard augmente.

« Une partie de cela, nous pensons, c’est parce que nous les recherchons spécifiquement et que nous avons maintenant les outils pour les trouver. »

— Une citation de  Bob Heuter, scientifique en chef d'Ocearch

Bob Heuter estime que la population de requins augmente en raison des mesures de conservation qui ont été mises en place aux États-Unis et au Canada.

Le changement climatique est également un facteur. Il pourrait y avoir un déplacement vers le nord avec des températures de l'eau plus chaudes, a-t-il expliqué.

Les risques de se faire mordre par un requin infiniment faibles

Bob Heuter affirme que les gens doivent prendre conscience que l'océan est un endroit sauvage, mais qu'il ne faut pas avoir peur des requins si l'on fait preuve de jugement.

La nageoire dorsale d'un requin fend la surface de l'eau

«Fêtez le fait que cet animal soit là. C'est un bon signe que cette zone est en bonne santé et que l'océan revient», a déclaré Bob Heuter.

Photo : Neil Hammerschlag

Il ne faut pas se baigner dans leur nourriture... et il ne faut surtout pas gambader autour des phoques à proximité, car leurs prédateurs sont peut-être là, a-t-il déclaré.

Il recommande également d'éviter les zones où il y a de grands bancs de poissons, comme les zones de pêche.

« Mais profitez de l'océan. Je veux dire que les chances qu'un requin vous morde sont infiniment faibles. »

— Une citation de  Bob Heuter, scientifique en chef d'Ocearch

Bob Heuter demande à quiconque voit un requin, d'essayer d'obtenir une photo ou une vidéo de celui-ci, puis de contacter Ocearch au sujet de votre observation.

Matt Smith ajoute que toute observation de requin doit également être signalée au ministère des Pêches et des Océans.

D'après un texte d'Arturo Chang de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !