•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations de Fairy Creek : Port Renfrew veut rassurer les touristes

Capture d'écran d'une vidéo montrant la GRC utiliser du gaz poivré pour disperser des manifestants à Fairy Creek, sur l'île de Vancouver.

La GRC utilise du gaz poivré pour disperser des manifestants à Fairy Creek, sur l'île de Vancouver.

Photo :  Capture d’écran - YouTube

Radio-Canada

La Chambre de commerce de Port Renfrew, sur l'île de Vancouver, affirme que les touristes délaissent la région située à 15 kilomètres de Fairy Creek, qui a été le théâtre de nombreux affrontements entre les environnementalistes qui réclament la protection des forêts anciennes et les forces de l’ordre, ces derniers mois.

Le président de la Chambre de commerce, Karl Ablack, croit que les multiples publications sur les réseaux sociaux et la récente couverture médiatique de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui fait respecter l'injonction dans la région de Fairy Creek, découragent le tourisme.

Une douzaine de policiers devant les barricades.

Plusieurs manifestations dénoncent le comportement violent de la Gendarmerie royale du Canada contre les activistes de Fairy Creek.

Photo : David Malysheff

À la suite de la diffusion de vidéos montrant des policiers utilisant du poivre de Cayenne pour disperser des manifestants, le président de la Chambre de commerce a reçu beaucoup d’appels et de messages de visiteurs inquiets qui se demandent, entre autres, s’il y a des barrages sur les routes principales.

L'attention médiatique négative amène essentiellement les gens à remettre en question leur visite.

Une citation de :Karl Ablack, président, Chambre de commerce de Port Renfrew

Selon le président de la Chambre de commerce de la ville, les manifestations contre l'exploitation forestière ancienne ont perturbé ce qui aurait dû être une bonne saison touristique.

Un homme au pied d'un arbre géant.

TJ Watt, un membre de l’Ancient Forest Alliance, embrasse une épinette de Sitka qui, en raison de sa dont la circonférence, se place au 9e rang dans la province.

Photo : Ken Wu/ Ancient Forest Alliance

Karl Ablack estime que près de 80 entreprises de Port Renfrew font les frais de cet affrontement entre la police et les manifestants contre la coupe de forêts anciennes.

Ce sont des commerces, des restaurants, des stations-service et des lieux d'hébergement qui ont désespérément besoin de se remettre des effets de la COVID-19, ajoute-t-il.

Port Renfrew veut accueillir des touristes

Karl Ablack voudrait que les touristes comprennent que Port Renfrew est ouvert et sécuritaire.

Une tente est montée sur une plage de l'île de Vancouver non loin de la mer sous un temps nuageux.

Une tente est montée sur une plage de l'île de Vancouver, en Colombie-Britannique.

Photo : Henri Moulier

M. Ablack dit que de nombreux visiteurs ne réalisent pas que les manifestations ne sont pas dans les environs immédiats et qu’en fait rien n'empêche une visite agréable de la plage, de la ville et des forêts anciennes populaires comme Avatar Grove.

D’après des informations d’Adam van der Zwan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !