•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les entreprises ontariennes devront attendre le passeport vaccinal fédéral

Une femme assise dans un aéroport vérifie son passeport de vaccination de la COVID-19 sur son téléphone, tout en tenant un masque et une carte d'embarquement.

Plusieurs éléments doivent être considérés avant d'imposer le passeport vaccinal.

Photo : getty images/istockphoto / Ridofranz

L'Ontario ne créera pas son propre passeport vaccinal; le gouvernement de Doug Ford est catégorique là-dessus. Mais la province dit collaborer avec Ottawa en vue d’élaborer un système pancanadien pour les voyageurs internationaux, qui servirait aussi aux employeurs et aux commerçants ontariens exigeant une preuve de vaccination contre la COVID-19.

L’approche est saluée par le milieu des affaires, qui réclamait depuis longtemps une plateforme permettant de vérifier le statut vaccinal des employés et des clients. Contrairement au Québec et à la Colombie-Britannique, l’Ontario n’aura pas à mettre au point son propre passeport vaccinal.

Nous n'aimons pas les barrières au commerce interprovincial, alors nous détestons que les provinces adoptent leur propre système.

Une citation de :Jan De Silva, présidente et chef de la direction, Chambre de commerce de la région de Toronto

Ce serait beaucoup mieux d'avoir une solution interopérable qui servirait à l'échelle du pays, ajoute-t-elle.

Jan Da Silva, présidente de la chambre de commerce de la région de Toronto.

Jan De Silva, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce de la région de Toronto

Photo : Radio-Canada

Le directeur de la Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario, Richard Kempler, est du même avis. On ne peut pas avoir une approche fragmentaire. Il faut une approche globale. Ça va considérablement réduire le fardeau administratif, le fameux red tape. On présente un papier ou une appli et c'est valable partout, pour tout le monde, dit-il.

Or le temps presse. Chaque jour compte dans la reprise et chaque jour compte dans la protection de la population, affirme M. Kempler.

À quand le passeport vaccinal?

Françoise Briet, fondatrice de Malty & Hoppy Delicacy, à Toronto, vend des gelées produites à base de bières artisanales. Elle attendait avec impatience la reprise des foires et des événements de dégustation, mais elle craint que cela ne soit pas possible si ce nouveau passeport vaccinal n'arrive pas à temps.

Avec l'arrivée de la quatrième vague, on est tous dans l'attente.

Une citation de :Françoise Briet, fondatrice de Malty & Hoppy Delicacy

Elle a commencé à vendre ses produits dans d’autres provinces l’an dernier et espérait percer aux États-Unis au cours des prochains mois.

On est limité actuellement, et il va falloir trouver une solution pour que les entreprises puissent travailler en Ontario, dans les autres provinces et aussi à l'international, affirme l’entrepreneure.

Une femme qui porte des lunettes dans une cuisine.

Françoise Briet, fondatrice de l'entreprise Malty & Hoppy Delicacy, à Toronto

Photo : Françoise Briet

Ottawa compte rendre disponible la preuve vaccinale numérique, qui sera intégrée à l'application ArriveCAN à l'automne. Contacté par Radio-Canada, le ministère fédéral de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté n’a toujours pas fourni de précisions quant à la date du lancement ni au format qui sera privilégié.

À l’heure actuelle, il n’existe pas de consensus international sur ce qu’est une preuve de vaccination acceptable, mais le gouvernement travaille avec ses partenaires internationaux pour faire reconnaître les certificats de preuve de vaccination délivrés au Canada, souligne la porte-parole du ministère, Isabelle Dubois.

La position de l'Ontario s'éclaircit

De son côté, le bureau de la ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, dit travailler avec les autorités canadiennes en leur fournissant tous les renseignements nécessaires de façon sécuritaire afin de faciliter la création d’un document qui servira de preuve vaccinale pour les voyages à l’étranger.

Bien que le gouvernement Ford ait refusé à maintes reprises d’adopter son propre passeport vaccinal, il n’est pas du tout contre l’idée. Le passeport vaccinal fourni par le gouvernement fédéral pourra être utilisé en Ontario s’il est requis par une entreprise ou une organisation, souligne la porte-parole Alexandra Hilkene.

Mardi, le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Kieran Moore, se disait très ouvert à adopter un système qui permet rapidement de valider le statut vaccinal pour fréquenter certains établissements, tout en confirmant sa collaboration avec Ottawa.

Tom Galaty, un entrepreneur de Toronto.

Tom Galaty, fondateur de Maliza Capital, une plateforme torontoise qui vise à faciliter des occasions d'affaires et d'investissement

Photo : Maliza Capital

Tom Galaty, fondateur de Maliza Capital – une plateforme consacrée aux occasions d'affaires et d'investissement –, craint que des barrières demeurent pour les voyages d’affaires à l’étranger.

Il y a des vaccins, toutefois, qui ne sont pas reconnus par certains autres pays, rappelle-t-il. Plusieurs pays ne reconnaissent pas le mélange de doses de différents vaccins, et la durée recommandée entre les deux doses varie d’un endroit à l’autre.

Il y aura une certaine cacophonie. Il y a besoin d'harmoniser, affirme M. Galaty.

Le mois dernier, l’Ontario a fait pression sur Ottawa pour que la vaccination mixte soit reconnue pour éviter des maux de tête aux voyageurs.

Le gouvernement fédéral travaille avec diligence avec tous nos partenaires internationaux pour s'assurer que notre calendrier mixte sera accepté, et je suis persuadé qu'il le sera, en particulier en Europe, où la grande majorité des pays ont une approche très semblable à la nôtre, a souligné le Dr Kieran Moore lors de son point de presse, mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !