•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La panne qui a privé d'électricité plus de 41 000 clients en Gaspésie est rétablie

Des tours de transmission électrique.

Des dizaines de milliers de clients d'Hydro-Québec en Gaspésie ont commencé leur soirée de mercredi dans le noir. (archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

Vers 7 h 25 jeudi, le courant était rétabli partout en Gaspésie. Pendant un peu plus de deux heures mercredi, plus de 41 000 clients d'Hydro-Québec ont été privés d'électricité en Gaspésie, en raison d'un bris d'équipement.

La panne s'est déclarée vers 17 h 15 mercredi, en raison d'un bris de transformateur de courant qui alimente le disjoncteur au poste de répartition situé dans la Matapédia.

Le bris n'est pas dû aux conditions météo ou à un facteur externe, selon la porte-parole d'Hydro-Québec, Sandra Chiasson. C'est un équipement qui mesure la tension. Il y a eu défaillance sur l'équipement et à ce moment-là, ça déclenche un automatisme pour protéger le réseau, explique-t-elle.

Le poste de Matapédia, c'est un poste de répartition qui alimente d'autres postes dans la région, donc c'est ce qui a affecté la majorité des clients. On parle d'environ 41 900 clients qui ont été touchés.

Une citation de :Sandra Chiasson, porte-parole d'Hydro-Québec

Des équipes d'Hydro-Québec se sont rendues au poste de Matapédia pour isoler le problème. La plupart des pannes ont été rétablies entre 19 h 45 et 20 h 30, mais tôt jeudi matin, 1719 clients étaient toujours sans électricité à Bonaventure. Le courant est revenu depuis.

Des pannes de courant sont indiquées sur une carte de la Gaspésie sur le site web d'Hydro-Québec.

Environ 41 900 clients ont été privés d'électricité en début de soirée mercredi.

Photo : Capture d'écran du site web d'Hydro-Québec

La porte-parole assure que le fait que la presque totalité de la région soit reliée au poste de Matapédia ne représente pas un enjeu puisque ce type d'incident est peu fréquent.

De mémoire, ce serait une des rares fois, les gens ne se souvenaient pas que c'était déjà arrivé sur l'ensemble de la Gaspésie, donc c'est vraiment un phénomène isolé, admet Mme Chiasson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !