•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Air Canada obligera ses employés à se faire vacciner contre la COVID-19

Images génériques à l’intérieur d’un vol de Air Canada en période de pandémie.

Dans les appareils d'Air Canada, le port du masque était déjà obligatoire.

Photo : Ivanoh Demers

Radio-Canada

Air Canada a annoncé mercredi qu’elle rendra obligatoire la vaccination complète contre la COVID-19 pour ses employés à partir du 30 octobre 2021. Cela deviendra aussi une condition d’embauche.

Tous ses employés devront également déclarer leur statut vaccinal.

Cette nouvelle politique d’Air Canada vise à assurer, selon la compagnie aérienne, la santé et la sécurité de son personnel et de ses clients. Cette mesure s’étend à tous les employés d’Air Canada, d’Air Canada Rouge et de Vacances Air Canada.

Cette décision d’Air Canada fait suite à l’annonce du ministre des Affaires intergouvernementales et président du Conseil privé, Dominic LeBlanc, d’imposer la vaccination contre la COVID-19 à tous les employés de la fonction publique fédérale.

Cette obligation, présentée il y a deux semaines, vaut aussi pour tous les travailleurs des secteurs réglementés par le gouvernement fédéral, comme les banques, les compagnies de transport aérien, ferroviaire et maritime ainsi que les entreprises de radiodiffusion et de télécommunications.

La semaine dernière, les plus grandes banques du pays avaient déclaré qu’elles exigeraient que leur personnel de bureau soit entièrement vacciné contre la COVID-19.

Depuis le début de la pandémie, Air Canada exige le port du masque à bord de ses appareils et a recours à des tests de dépistage. La société aérienne prend aussi la température des voyageurs avant leur embarquement.

Air Canada prévoit cependant accommoder ses employés qui ne peuvent être vaccinés pour des raisons médicales.

Les employés qui ne présentent pas de contre-indication médicale et qui refusent de se faire vacciner d’ici le 30 octobre pourraient être mis en congé non rémunéré. La compagnie aérienne n'écarte pas non plus la cessation d’emploi.

Air Canada ne prévoit pas offrir des tests de dépistage réguliers comme substitution à la vaccination contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !