•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Campus Saint-Jean aura finalement un centre de tests de dépistage rapide

Pancarte du Campus Saint-Jean.

À compter du 1er septembre, tous les étudiants, le corps enseignant et le personnel devront fournir la preuve qu’ils sont totalement vaccinés ou, sinon, se soumettre à un test de dépistage rapide hebdomadaire avant de participer aux activités sur les campus.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

L’Université de l’Alberta décide finalement d’installer un centre de tests de dépistage rapide pour la COVID-19 sur le site du Campus Saint-Jean. Une annonce publiée jeudi soir par l’équipe d’intervention en matière de santé publique de l’Université excluait initialement le campus des lieux désignés, ce qui a suscité du mécontentement.

Chiara Concini, vice-présidente externe de l’Association des universitaires de la Faculté Saint-Jean (Association des Universitaires de la Faculté Saint-Jean) ignore si la pression exercée par des étudiants et d'autres membres de l'établissement est à l'origine de ce revirement de l'administration.

Quoi qu'il en soit, la décision rend très heureux les étudiants, selon elle.

Ce n’était pas du tout acceptable d’avoir oublié ou ignoré le Campus Saint-Jean et ses étudiants, dit-elle. Il faut assurer la sécurité de tous les étudiants. Donc, on est très contents que le campus soit maintenant inclus.

D'après Chiara Concini, l’Association des Universitaires de la Faculté Saint-Jean considère que le Campus Saint-Jean est souvent négligé par l’Université.

On aurait aimé que le Campus fasse partie de l’annonce initiale, souligne-t-elle. Le fait qu’on ait dû faire un plaidoyer pour avoir accès aux sites sur le campus n’aurait jamais dû arriver.

Elle ajoute qu’avoir accès aux services en français constitue aussi un problème.

Certains étudiants ont le français comme langue maternelle. Ils sont confortables avec le français, mais moins avec l’anglais. Ne pas donner ce service dans leur langue première ou leur langue d’étude est inacceptable, affirme-t-elle.

L'Université de l'Alberta a indiqué dans un communiqué qu'à compter du 1er septembre tous les étudiants, le corps enseignant et le personnel devront fournir la preuve qu’ils sont totalement vaccinés ou, sinon, se soumettre à un test de dépistage rapide hebdomadaire avant de participer aux activités sur les campus.

Les centres de tests seront situés sur le Campus Augustana, le Campus Nord, le Campus Saint-Jean et à Enterprise Square.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !