•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Problèmes à OC Transpo : des élus et résidents d’Ottawa demandent des comptes

Des gens manifestent à l'extérieur.

Des élus et des résidents d’Ottawa ont manifesté devant l’hôtel de ville, mercredi, pour demander plus de transparence sur les problèmes récents d’Oc Transpo.

Photo : Christian Milette

Radio-Canada

Des élus et des résidents d’Ottawa ont manifesté, mercredi, devant l’hôtel de ville, pour exiger plus de transparence de la part d'OC Transpo et de la Ville quant aux récents problèmes rencontrés par le transporteur public.

Les conseillers Shawn Menard et Catherine McKenney avaient invité résidents, élus et membres de la Commission du transport en commun à se rassembler à 11h, mercredi matin, afin de demander des comptes.

Nos questions au sujet de la fiabilité, la sécurité et l'opération du train léger doivent être répondues dans un forum public, accessible par tous, avait réclamé le conseiller Shawn Menard dans son invitation par courriel.

Des gens manifestent à l'extérieur.

Des gens d’Ottawa ont manifesté devant l’hôtel de ville, mercredi, pour demander plus de transparence sur les problèmes récents d’Oc Transpo.

Photo : Christian Milette

Le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, était présent afin de donner son appui à ses confrères à la table du conseil municipal et à la poignée de manifestants qui réclamaient des réponses.

Un homme accorde une entrevue à la caméra.

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury

Photo : Radio-Canada

La deuxième phase est en construction et on se questionne sur la capacité et la fiabilité de la première phase. Il faut aller au fond des choses [dans ce dossier]. Il faut soulever les enjeux et arriver avec une approche [qui va amener une fiabilité du réseau], a déclaré le représentant du quartier Rideau-Vanier.

Le 8 août dernier, un problème a été signalé sur la ligne 1 de l'O-Train à Ottawa lors d'un déplacement de la station Tunney's Pasture vers le centre d'entretien. Le service de la ligne de la Confédération a été suspendu pendant cinq jours.

Une enquête sur les causes de l’incident a permis d’identifier une faille dans la boîte d’essieux, a expliqué la Ville. Un des trains a partiellement déraillé.

Les responsables de l’entretien ont inspecté la flotte de 39 véhicules du train léger dans le cadre de l'enquête et neuf trains ont été identifiés pour recevoir des réparations.

Le service sur la ligne de la Confédération a graduellement repris le 14 août dernier.

Incident avec un bus à deux étages

Par ailleurs, le 9 août, un autobus à deux étages d’OC Transpo a fait une sortie de route dans le secteur de Kanata.

Le transporteur public a dû retirer 19 autobus de ce modèle pour une inspection préventive.

Le 16 août dernier, Catherine McKenney et Diane Deans ont écrit à la Commission du transport en commun de la Ville d’Ottawa afin d’exiger une rencontre d’urgence dans les dix jours pour revenir sur les récents incidents.

La demande des deux élues a été refusée. Une mise à jour détaillée de l’enquête en cours sera présentée à la prochaine réunion de la Commission, le 20 septembre, a indiqué la Ville d’Ottawa.

Présentement, le modèle ne fonctionne pas, les élus ne s’impliquent pas. On dirait qu’il n’y a pas d’amélioration et ça continue de soulever beaucoup d’inquiétude chez les usagers, a laissé tomber le conseiller Mathieu Fleury.

Il n'y a pas de "gouvernance par mémo" qui se passe ici.

Une citation de :Allan Hubley, président de la Commission du transport en commun

Dans une réponse écrite transmise à CBC, le président de la Commission du transport en commun, Allan Hubley a défendu le mode de divulgation des informations qui existe actuellement. Il juge sévèrement l'attitude de certains de ses collègues autour de la table.

Il est regrettable que certains suggèrent que des informations sont cachées au conseil et au public sans aucune preuve pour étayer une telle affirmation. Cela me dit que la réputation du conseil et des hommes et femmes qui travaillent dur d'OC Transpo et de nos partenaires dans cet examen est sacrifiée à la tribune politique, et c'est franchement très triste et injustifié, écrit-il. L'examen se poursuit et toutes les informations disponibles seront partagées une fois validées. Il reste à confirmer si cela peut être fait à temps pour le conseil début septembre.

Avec les informations de Christian Milette et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !