•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : le Canada est-il le seul pays du G7 à avoir augmenté ses émissions de GES?

Jagmeet Singh en conférence de presse dans un parc.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a lancé sa campagne au parc La Fontaine, à Montréal, où son parti détient sa seule circonscription au Québec, celle du député Alexandre Boulerice (à droite sur la photo).

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux en 2015, « le Canada est le seul pays du G7 à avoir augmenté ses émissions » de gaz à effet de serre (GES), aux dires du Nouveau Parti démocratique (NPD) et de son chef, Jagmeet Singh. C’est vrai.

À la lumière des données les plus récentes, les émissions du Canada ont augmenté de 723 à 730 mégatonnes entre 2015 et 2019. Pendant la même période, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon, l’Allemagne, la France et l’Italie ont vu une diminution de leur production de GES.

Le Canada a néanmoins enregistré une baisse de 9 mégatonnes de 2005 à 2019, ou de 1,1 %. Le temps presse : les libéraux se sont engagés à réduire, d'ici 2030, les émissions de GES de 40 à 45 % sous le niveau de 2005.

En 2018, le Canada comptait pour 1,5 % des émissions mondiales, contre 26 % pour le principal pays émetteur, la Chine.

Le ralentissement des activités humaines en raison de la pandémie a, selon toute vraisemblance, entraîné une diminution des gaz à effet de serre l’année dernière. Le Global Carbon Project estime que les émissions ont chuté de 7 %, mais ce déclin ne devrait être que temporaire.

Avec la collaboration de Nathalie Lemieux

La Vérif : les émissions de GES au Canada

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !