•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 250 tests de COVID-19 invalides en Saskatchewan

p1150577

Les autorités confirment que 49 des tests ayant subi l’erreur se sont avérés véritablement positifs. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Une erreur dans les tests de dépistage du SRAS-CoV-2, à l'origine de la COVID-19, au laboratoire provincial Roy-Romanow, en Saskatchewan, rend invalides les résultats de 255 tests effectués entre le 18 et le 22 août dernier.

« Je tiens à m’excuser d’une erreur dans notre laboratoire qui a eu pour résultat un nombre élevé de tests de COVID-19 faussement positifs »

— Une citation de  Scott Livingstone, président-directeur général de l'Autorité de la santé de la Saskatchewan

Sur les 255 tests invalides, 206 sont faussement positifs. Selon le médecin du laboratoire provincial Roy-Romanow de Regina, Fergall McGee, au moins 54 des faux positifs provenaient de centres de soins de longue durée de Regina et 152 de la population générale de Regina et des alentours.

Les autorités confirment que 49 des tests ayant subi l’erreur se sont avérés véritablement positifs.

Toutes les familles touchées par la situation seront jointes par les autorités.

Des enquêtes sont en cours pour déterminer si les éclosions de COVID-19 déclarées au cours des derniers jours sont terminées. 

Fin des éclosions dans certains centres

Avec la découverte des tests faussement positifs, l’Autorité de santé de la Saskatchewan est en mesure de déclarer que les éclosions dans plusieurs centres soins de longue durée de Regina sont terminées.

Les familles peuvent donc aller rendre visite à leurs proches qui se trouvent aux centres Regina Lutheran Home, Santa Maria, Extendicare Parkside, Extendicare Sunset et à l’unité de soins de transition du Regina Pioneer Village, entre autres, sans restrictions.

Cependant, les centres Extendicare Elmview, l’unité de soins complexes du Regina Pioneer Village et l’unité des soins mentaux du Centre de réhabilitation Wascana font l’objet d’une enquête pour déterminer s’ils sont le site d’une éclosion ou une éclosion soupçonnée.

L’opposition réclame des réponses

Le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan réclame une explication concernant les 255 tests faux positifs et affirme qu’il surveille la situation de près.

Cela ne change rien au fait que ce gouvernement a laissé nos aînés et le personnel soignant avec des ressources limitées pendant la pandémie de COVID, comme l'a confirmé l'ombudsman provincial, martèle un porte-parole du caucus néo-démocrate.

Nos appels à la double vaccination de la population, aux tests de dépistage dans les centres de soins de longue durée et à l'élaboration d'un plan de vaccination à trois doses sont toujours d'actualité. Ce gouvernement se cache depuis des semaines et il est temps de fournir des réponses à la population de la Saskatchewan, poursuit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !