•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Consommation d’alcool : inquiétudes en Mauricie et amélioration au Centre-du-Québec

20201210200325img0029

Archives

Photo : Radio-Canada / Marc Andre Turgeon

Radio-Canada

Éduc’alcool s’inquiète de certaines tendances observées en Mauricie et au Centre-du-Québec, mais note des améliorations à certains égards. L’organisme a dévoilé mardi les résultats de son sondage mené durant la pandémie de COVID-19.

Le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy, déplore notamment que plus de gens de la Mauricie aient dépassé les limites recommandées de deux verres par jour pour les femmes et de trois verres pour les hommes. Il y a 6 % plus de Mauriciens qui ont dépassé les limites recommandées de consommation d’alcool [comparativement à 2019], au moins une fois par mois, a-t-il déclaré en entrevue à l’émission Toujours le matin.



La conduite avec facultés affaiblies pose aussi problème dans la région, selon Éduc’alcool. 10 % des Mauriciens nous ont reconnu avoir conduit leur auto après avoir consommé de l’alcool au-delà de la limite légale, constate M. Sacy. Par comparaison, en Gaspésie, c’est 3 %.

Il y a un sérieux problème en Mauricie. C’est l’une des régions du Québec où l’on consomme le plus de manière excessive et où l’on conduit le plus avec les facultés affaiblies.

Une citation de :Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool


Hubert Sacy voit de l’espoir dans le fait que les résidents de la région constatent les effets néfastes de l’alcool sur leur vie. Peut-être que c’est un premier pas vers la modification des habitudes de consommation, croit-il.


Méthodologie

Pour le compte d'Éduc'alcool, CROP a interrogé au moins 400 personnes par région, pour un total de 7600 répondants âgés de 15 ans et plus. La collecte de données a été réalisée principalement sur le web, entre août 2020 et mars 2021.

Au Centre-du-Québec, le portrait est meilleur qu’en 2019. Les Centricois consomment moins d’alcool que l’ensemble des Québécois et mélangent assez peu souvent alcool et cannabis.

Le Centre-du-Québec faisait piètre figure il y a deux ans, mais force est de constater que les Centricois ont amélioré leur rapport avec l’alcool, notamment en ce qui concerne le respect des limites recommandées et on doit les en féliciter.

Une citation de :Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool

Les gens de la Mauricie mélangent davantage alcool et cannabis que la moyenne du Québec. Le problème du mélange alcool et cannabis, c’est que l’effet des deux substances ne s'additionne pas, il se multiplie. , affirme le directeur général d’Éduc’alcool.



Ce sont dans les régions de la Capitale-Nationale (88 %), de Chaudière-Appalaches (88 %), des Laurentides (87 %) et du Bas-Saint-Laurent (87 %) où l'on trouve le plus de Québécois âgés de 15 ans et plus qui consomment de l’alcool.

Tout comme en 2019, le vin est la boisson alcoolisée la plus consommée sur une base hebdomadaire (44 %) au Québec, suivie de la bière (36 %).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !