•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une carte vaccinale en C.-B. pour les activités non essentielles

Des gens marchent sur un trottoir devant une terrasse de restaurant.

Une phase d'adaptation est prévue jusqu'au 24 octobre.

Photo : Maggie MacPherson/CBC

Radio-Canada

Il faudra désormais montrer patte blanche en Colombie-Britannique pour accéder à certains services non essentiels. À compter du 13 septembre, une preuve de vaccination sera, entre autres, requise pour assister à des événements culturels et sportifs, ou encore pour se rendre dans un restaurant ou un bar.

Selon les autorités, la carte vaccinale va permettre de freiner la circulation du variant Delta, responsable de la majorité des infections dans la province.

Ce simple geste fera toute la différence. C'est la façon d'arrêter la transmission que nous observons actuellement avec le variant Delta dans la province, indique la médecin hygiéniste provinciale, la Dre Bonnie Henry.

Elle explique que les personnes qui n’ont reçu qu’une dose d’un vaccin ont représenté 90 % des infections au cours du mois dernier et plus de 93 % des hospitalisations au cours de la même période.

Depuis vendredi, 1711 nouvelles infections et 16 décès sont recensés dans la province. À cela s'ajoute 133 personnes hospitalisées et 80 aux soins intensifs.

De plus, les autorités indiquent que le déploiement de cette carte vaccinale offrira aussi aux personnes immunisées une tranquillité d'esprit.

Vous pouvez aller [dans certains lieux] en ayant confiance que les personnes qui vous entourent ont également pris des mesures pour se protéger et protéger leur famille, précise le premier ministre, John Horgan.

La carte vaccinale sera disponible en ligne et pourra être utilisée sur un téléphone intelligent. Cependant, ceux qui ne peuvent pas accéder à leur preuve de vaccination par voie numérique auront accès à une option sécurisée, a-t-il ajouté.

Où devra-t-on montrer sa preuve de vaccination ?

La carte vaccinale sera exigée lors d'événements sportifs avec billets ou encore lors de concerts, de spectacles et de pièces de théâtre.

De même, lors d'événements organisés tels que des mariages, des fêtes, des conférences ou des ateliers.

L’entrée dans les restaurants, les bars et les discothèques sera également visée par ce dispositif sanitaire.

Toutefois, le dispositif sanitaire ne sera pas exigé dans les épiceries et les commerces de détail. Il ne sera pas non plus nécessaire pour entrer dans un lieu de culte.

Pas d’exceptions pour des raisons médicales

Les autorités ont expliqué qu’il y aura une exemption pour les enfants de moins de 12 ans, mais qu’aucune exception ne sera faite pour les personnes qui ne peuvent pas recevoir le vaccin pour des raisons religieuses ou de santé.

Si des personnes ont une raison médicale pour laquelle elles ne peuvent pas être vaccinées, elles ne pourront pas participer à ces événements, explique Dre Bonnie Henry.

La médecin hygiéniste en chef poursuit en expliquant que le dispositif est temporaire et doit permettre à la majorité vaccinée et aux touristes de continuer à effectuer des activités discrétionnaires de façon sécuritaire. 

« La carte vaccinale sera compatible avec le Québec et les autres provinces [...] ainsi que pour les voyageurs internationaux qui doivent présenter leur preuve d'immunisation en utilisant l’application ArriveCAN.

Une phase d’adaptation

Les autorités ont indiqué qu’une phase d’adaptation sera en place jusqu'au 24 octobre.

S’il est nécessaire d'avoir reçu au moins une dose de vaccin pour entrer dans ces lieux à compter du 13 septembre, il en sera tout autrement dès la fin octobre.

À partir du 24 octobre, l'entrée dans ces milieux nécessitera que les personnes âgées de 12 ans et plus soient complètement vaccinées, annonce la Dre Bonnie Henry.

Les autorités ont donc invité les personnes n'ayant reçu qu'une dose de vaccin ou qui ne sont pas encore vaccinées à s'inscrire afin de recevoir leur injection.

Vous pouvez vous inscrire aujourd'hui pour recevoir votre vaccin contre la COVID - 19. Et je vous encourage à le faire, dit le ministre de la Santé, Adrian Dix.

Une annonce qui était attendue

La semaine dernière, le milieu des affaires Britanno-Colombien a adressé une lettre au gouvernement ainsi qu’aux responsables de la santé dans laquelle il demandait la mise en place d'une preuve vaccinale.ne

La présidente de la Chambre de commerce du Grand Vancouver, Brigitte Anderson, salue l’initiative du gouvernement. Par voie de communiqué, elle a indiqué qu’il est impératif que la province travaille maintenant à une transition sans heurts vers la carte vaccinale.

De son côté, Ian Tostenson, le président et directeur général de l'Association provinciale des restaurateurs s’attendait à une telle annonce. 

Selon lui, la carte vaccinale va permettre de prévenir des éclosions tout comme des fermetures d’entreprises. Mais aussi, d’éviter au reste de la province de se retrouver dans une situation sanitaire semblable à celle de la région du centre de l'Okanagan

C'est vraiment une étape importante pour la Colombie-Britannique. Parce que si nous ne le faisons pas, nous allons juste continuer à tourner en rond, dit-il. 

Il espère maintenant que la population adhérera au nouveau dispositif sanitaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !