•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traversée du lac Ontario : Mike Shoreman déclare forfait

Mike Shoreman se situe sur la plage avec une planche à pagaie.

En 2018, Mike Shoreman a reçu un diagnostic de syndrome de Ramsay Hunt, une maladie neurologique qui provoque une paralysie d'un côté du visage.

Photo : CBC / Grant Linton

Radio-Canada

Mike Shoreman ne sera pas en mesure d'atteindre son objectif de traverser le lac Ontario en planche à pagaie. De forts vents, des courants plus forts que prévu et des vagues massives ont compliqué sa traversée.

Il espérait devenir la première personne avec un handicap à faire de la planche à pagaie pour se rendre d’un pays à un autre. Parti dimanche de Rochester, New York, le résident de Whitby en Ontario devait arriver à Toronto mardi après-midi, après avoir parcouru 140 kilomètres.

Pour sa traversée, il était accompagné d'un bateau de l’Unité de police maritime de Toronto et d’un expert du sport.

Étant lui-même un ancien professionnel du sport, il a appris en 2018 qu’il était atteint du syndrome de Ramsay Hunt, une maladie neurologique qui provoque une paralysie d'un côté du visage et d'autres symptômes comme des vertiges, ainsi qu’une déficience visuelle et auditive.

Dans les derniers jours, le pagayeur a recueilli des fonds pour Jack.org (Nouvelle fenêtre), un organisme canadien faisant la promotion de la santé mentale chez les jeunes. L'organisation fondée par Eric Windeler organise des programmes pour les jeunes, qui visent à réduire la stigmatisation et à encourager les gens à obtenir de l'aide en matière de santé mentale. Son fils, Jack, s'est suicidé en 2010.

Mike Shoreman a tout de même invité les Torontois qui le désirent à le rencontrer mardi à 11 h, sur sa planche à pagaie, à Kew Beach à Toronto.

Mike est à 10 km du point de départ de la plage du port de Rochester! C'est une machine, peut-on lire sur le tweet ci-dessous, publié dimanche.

Mike Shoreman compte réessayer

Mike Shoreman a indiqué sur sa page Facebook qu'il compte réessayer de traverser le lac Ontario l’été prochain.

C'était un défi incroyablement difficile et bien que je n'aie pas atteint l'objectif que je m'étais fixé cette fois, je vais continuer à m'entraîner et établir un itinéraire que je ferai en juillet prochain.

Une citation de :Mike Shoreman, pagayeur

Une chose est certaine. Ce n’est pas le premier obstacle auquel est confronté le pagayeur.

Lorsqu’il est tombé malade, les médecins lui ont déconseillé ne serait-ce que de s'approcher de l'eau, mais il a quand même essayé. Il a même dû réapprendre à marcher.

La première fois qu'il est monté sur une planche à pagaie après le diagnostic, il n'y est resté que trois minutes. Il était tellement épuisé qu'il ne s'est pas levé de son canapé pendant un jour et demi.

Au cours des semaines et des mois suivants, il a progressivement augmenté le temps passé sur sa planche jusqu'à ce qu'il soit capable de se tenir debout tout seul.

Malgré les progrès qu'il a accomplis, le sport demeure difficile. Il s'épuise rapidement sur l'eau et lorsque la pression atmosphérique change et dit que son système se détériore très vite.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !