•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise de certaines activités industrielles dans le Nord-Ouest

Un travailleur de dos regarde une paroi dans une galerie souterraine avec une pièce d’équipement.

Plusieurs activités industrielles étaient interdites depuis le 21 juillet dernier en raison des risques d'incendie.

Photo : CBC/Jeff Walters

Les activités des industries forestières et minières interrompues dans le Nord-Ouest de l'Ontario pendant près d’un mois en raison des feux de forêt ont pu reprendre depuis quelques jours. La pause forcée a eu un impact important sur certaines entreprises.

Le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts (MDNMRNF) a levé le 18 août les restrictions qui concernaient plusieurs activités industrielles à risque d’allumer des incendies.

Le ministère avait ainsi ordonné l'arrêt de la plupart des travaux en forêt, comme le nivellement et le forage, ainsi que d'autres activités industrielles lourdes.

Depuis, la situation s’est améliorée. Il y a un peu moins de 100 feux en activité dans le Nord de l’Ontario, la plupart dans le Nord-Ouest, comparativement à près de 200 à la fin juillet.

Le risque d’incendie est faible ou modéré pour une grande partie de la région.

Les récentes précipitations ont contribué aux efforts d'extinction de certains des plus grands feux de forêt de la région, selon les Services d'urgence, d'aviation et de lutte contre les feux de forêt du MDNMRNF.

Une pause dommageable pour l'économie

Les restrictions provinciales ont privé de revenu pendant un mois la petite scierie E & G Custom Sawing Limited, à Kenora.

Son propriétaire, Emil Makowsky, explique que les activités de la scierie ont été totalement interrompues, faute de livraison de bois, pendant la saison où ses produits sont les plus en demande.

Son entreprise génère normalement des revenus bruts d'environ 80 000 $ par mois. C'est une énorme perte imprévisible.

Il indique que certains clients ont annulé leur commande. Pourtant, aucune aide d'urgence n’a été mise en place par le gouvernement, déplore M. Makowsky

Le ministère est très conscient des répercussions de la situation sur les industries primaires qui pourraient ne pas être en mesure de fonctionner pendant cette période. Nous apprécions la coopération que nous recevons et comprenons que c'est une période très difficile pour certaines entreprises, répond par écrit le MDNMRNF.

Un pompier éteint un feu de forêt.

Les restrictions concernant l'exploitation forestière avaient été mises en place le 19 juillet, en raison des feux de forêt.

Photo : @ONfeudeforet

Près d'une semaine après la levée des restrictions, la scierie n'avait pas encore reçu des billots.

J'ai dû mettre à pied mes employés, se désole M. Makowsky. Il ignore quand il pourra ramener au travail ses quatre employés.

J'ai encore de l'espoir, mais je ne peux pas donner de date [à mes employés], dit-il.

Une interruption exceptionnelle

Emil Makowksy affirme n'avoir jamais été témoin d'une période de restrictions aussi sévère par le passé, pendant laquelle tous les équipements servant à l'exploitation forestière ont dû être retirés de la forêt.

Les restrictions industrielles ne sont pas fréquentes, abonde le MDNMRNF.

Nous n'avons pas imposé d'ordonnance de mise en œuvre pour restreindre les activités industrielles en 2019 ou 2020. Mais cette année, l'Ontario a connu un temps exceptionnellement sec et chaud et a été confronté à des conditions de sécheresse jamais vues depuis près de 50 ans dans le Nord-Ouest de l'Ontario, explique le ministère.

Chris Taylor, président-directeur général de l'entreprise minière Great Bear Resources, dit comprendre pourquoi l'ordre a été mis en place.

Les travaux d'exploration de son entreprise juste au sud de Red Lake avaient d’ailleurs été interrompus avant que l'ordre de la province n'entre en vigueur, le 21 juillet.

M. Taylor dit que le terrain et la zone de forage de son entreprise ont été utilisés par le MDNMRNF pendant ses efforts de lutte contre les feux.

Il est heureux que le forage puisse maintenant reprendre.

Nous sommes responsables devant nos investisseurs, et nos investisseurs veulent voir des résultats. Et l'industrie de l'exploration consiste à générer des résultats sur une base régulière pour maintenir l'intérêt des investisseurs.

Une citation de :Chris Taylor, président-directeur général de Great Bear Resources

Avoir des retards dans les résultats, avoir des retards dans l'activité, cela peut être dommageable, ajoute le PDG de Great Bear Resources.

L’entreprise Produits forestiers Résolu affirme ne pas avoir cessé ses activités pendant les restrictions, mais a dû mettre sur pause plusieurs accords avec des contractuels.

La province indique que des restrictions pourraient être remises en place si la situation l'exigeait.

Avec les informations de CBC, et Alice Zanetta

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !