•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Acte de vandalisme contre un monument commémoratif de Vancouver

Des empreintes de mains et des éclaboussures de peinture blanche sur un fond brun.

Le monument à la mémoire du Komagata Maru a été érigé en 2013 dans le quartier Coal Harbour, de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Martin Diotte

Radio-Canada

Des vandales ont laissé des empreintes de mains et des éclaboussures de peinture sur le monument Komagata Maru, à Vancouver, ce week-end.

L’installation commémore un chapitre sombre de l’histoire canadienne, celui où près de 400 personnes sikhes, musulmanes et hindoues à bord du navire Komagata Maru se sont vu refuser l’entrée au Canada en raison de lois en vigueur en 1914.

Raj Singh Toor, dont le grand-père était à bord, qualifie l'acte de vandalisme de très très affreux et triste. Cela ne devrait pas arriver ici, dit-il.

Le monument à la mémoire du Komagata Maru a été érigé en 2013 dans le quartier Coal Harbour de Vancouver, où le navire et ses 376 passagers sont arrivés, en 1914.

Des hommes de religion sikhe entassés les uns sur les autres.

Des immigrants indiens à bord du Komagata Maru à Vancouver, en Colombie-Britannique, en 1914.

Photo :  Bibliothèque et Archives Canada

Ceux-ci ont passé deux mois à bord du bateau à vapeur dans le port avant de devoir faire demi-tour, car le Canada refusait d’accueillir les passagers qui cherchaient l’asile.

À leur retour en Inde, 19 des passagers ont été fusillés. D'autres ont été blessés ou emprisonnés après avoir été qualifiés d'agitateurs politiques.

En 2008 et en 2016, la Colombie-Britannique et Ottawa ont chacun officiellement présenté des excuses pour cet acte de discrimination.

En juin 2020, le conseil municipal de Vancouver a adopté à l'unanimité une motion pour présenter des excuses formelles pour les gestes des membres du conseil municipal de 1914 concernant l'incident du Komagata Maru et a déclaré le 23 mai jour du Souvenir du Komagata Maru.

La Ville de Vancouver a affirmé dimanche qu’elle était attristée d’apprendre que le monument avait été vandalisé et que des employés seront dépêchés sur place pour enlever la peinture.

La police a ouvert une enquête. Elle considère ce geste comme un possible crime haineux.

D'après des informations de Chad Pawson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !