•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un peu d’espoir pour sortir de la crise du logement à Sherbrooke

Image de la façade du nouveau projet de l’OMH, rue Galt Ouest, qui comprendra les 116 logements sociaux.

L'appel d'offres pour le projet de l’OMH, rue Galt Ouest, qui comprendra les 116 logements sociaux doit être lancé en début de semaine (archives).

Photo : Photo fournie

Radio-Canada

La Ville de Sherbrooke est sur le point de lancer l'appel d'offres pour la construction de 116 logements sociaux sur la rue Galt Ouest.

Le conseiller municipal et président du Parallèle de l’habitation sociale Pierre Avard confirme avoir reçu cette information à la fin de la dernière semaine.

Nous allons lancer l'appel d'offres pour les 116 logements des Habitations Suzanne-Thériault. C’était très attendu. C'est un pas de plus dans la bonne direction afin de pouvoir livrer ces logements le plus rapidement possible. Nous sommes heureux du dénouement, indique M. Avard.

Cette annonce survient dans un contexte où 31 ménages n’ont pas encore réussi à se trouver un logement à Sherbrooke.

Nous avons besoin de 13 logements pour combler ces besoins. Dans les prochaines semaines et au plus tard le 30 septembre, nous pourrons placer 12 de ces 13 logements, signale M. Avard.

Il explique que des propriétaires ont notamment terminé la rénovation de logements et qu'eux et l’Office municipal d’habitation de Sherbrooke vont pouvoir aider ces familles.

Il faut régler rapidement cette situation précaire, croit Pierre Avard.

Ce dernier mentionne que les campagnes électorales sont le moment de faire avancer la cause du logement social.

Il faut que Sherbrooke se dote d’une politique d’habitation. Il ne faut pas arrêter d'acquérir des terrains pour construire des logements sociaux. L'exemple de l'église Sainte Famille. Nous devons aussi forcer la main des promoteurs afin qu’ils rendent des terrains accessibles pour les logements sociaux abordables, signale M. Avard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !