•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD commémore le 10e anniversaire de décès de son ancien chef Jack Layton

Le chef du NPD Jagmeet Singh (centre) rencontre les médias en compagnie de son épouse Gurkiran Kaur Sidhu (droite) et du conseiller municipal Mike Layton, fils de Jack Layton.

Le chef du NPD Jagmeet Singh (centre) rencontre les médias en compagnie de son épouse Gurkiran Kaur Sidhu (droite) et du conseiller municipal Mike Layton, fils de Jack Layton.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Le Nouveau parti démocratique (NPD) commémore aujourd'hui le 10e anniversaire du décès de son ancien chef Jack Layton. La formation politique aimerait que son ancienne circonscription torontoise porte son nom.

Le chef actuel du NPD Jagmeet Singh s'est joint à Mike Layton, conseiller municipal de Toronto et fils du défunt, pour célébrer l'impact profond que Jack a eu sur les gens de Toronto et sur tout le pays.

Jagmeet Singh a tenu à rendre hommage à son ex-mentor. Il a admis que c’est Jack Layton qui l’avait incité à se lancer en politique. Il a parlé d’un moment spécial qui sert à réfléchir à son héritage.

Avant de prendre la parole, il a écrit à la craie mauve sur une immense murale la phrase suivante : We are going to carry the torch for you (Nous allons porter le flambeau pour toi).

Sur le mur, on pouvait aussi lire des mots comme amour, tu nous manques, oser ensemble, réconciliation ou encore simplement Jack rédigé à l'intérieur d'un cœur.

M. Layton s'adresse aux médias après le débat en français du 1er octobre 2008.

Jack Layton, décédé en 2011, ex-chef du NPD fédéral (archives)

Photo : AFP/Getty Images / Geoff Robins

Pendant son discours, Jagmeet Singh a reconnu recevoir fréquemment des témoignages de gens qui lui racontent à quel point Jack les a touchés, fait rêver et convaincus.

« J’entends continuellement des gens dire : "Je suis dans ce mouvement à cause de Jack. Il m'a inspiré. Il m’a fait croire qu’un monde meilleur est possible".  »

— Une citation de  Jagmeet Singh, chef du NPD

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Du cynisme à l'engagement politique

Jagmeet Singh a raconté que, plus jeune, il était cynique et ne croyait pas que les politiciens pouvaient changer les choses… avant que Jack Layton ne lui démontre le contraire. Je ne pensais pas qu’on pouvait faire une différence, a-t-il concédé.

Le leader néo-démocrate promet de poursuivre la lutte pour une société plus juste. On va continuer à se battre pour cette vision d’un meilleur Canada, a-t-il dit, reconnaissant que cela constitue une dure bataille.

Pour moi, c’est vraiment motivant parce que c’est exactement ça qu’on veut faire. On veut bâtir un meilleur monde et Jack a vraiment inspiré cette idée que c’est possible. Mieux est possible, a-t-il souligné.

M. Singh a insisté sur le fait que ce projet social est réalisable. On peut le faire. Et on peut le faire si on prend soin les uns des autres, si on s’aime les uns les autres et si on met en pratique l’héritage de Jack, a-t-il soutenu.

Jagmeet Singh parle dans un micro et sourit.

Le chef du Nouveau Parti démocratique Jagmeet Singh lors d'un arrêt de campagne à Toronto.

Photo : Reuters / CHRIS HELGREN

M. Singh a indiqué que le parti compte présenter un projet de loi à la Chambre des communes pour qu'Élections Canada entame des démarches pour changer le nom de la circonscription dont Jack Layton a été député de 2004 à 2011.

Si le projet aboutit, la circonscription de Toronto–Danforth deviendrait alors celle de Danforth–Layton.

Questionné par la presse sur le moment choisi pour déposer une telle requête en pleines élections, M. Singh s'est défendu d'agir par opportunisme et de se servir du nom Layton pour marquer des points. Je pense que c’est approprié et que c’est un moment important, a-t-il répondu.

Concernant le bilan qu'il dressait de sa première semaine de campagne, M. Singh a rétorqué : Notre campagne, je pense, était tellement forte pour montrer le choix dans cette élection. […] Je suis fier du travail qu’on a fait. J’ai beaucoup d’espoir pour l’avenir.

Avec Jack Layton comme chef, le NPD a fait élire 103 sièges en 2011. En 2019, le parti en a fait élire seulement 24. Combien le chef en espère-t-il en remporter cette année? Jagmeet Singh n’a pas voulu répondre directement à la question.

Ce que Jack Layton nous a appris c’est que plus de députés néo-démocrates signifie plus d’aide pour les gens. C’est vraiment cela l’enjeu, a-t-il répliqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !