•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énième défilé pour la « liberté » à Québec

Une pancarte émerge d'une foule et montre François Legault faisant un salut hitlérien dans un uniforme nazi. L'affiche s'oppose au passeport sanitaire.

Une pancarte associe le premier ministre François Legault à l'ancien dictateur nazi coupable d'avoir déclenché l'Holocauste.

Photo : Radio-Canada

Une foule bigarrée de quelques centaines de personnes a défilé en scandant « Liberté! » samedi, devant le Parlement à Québec pour dénoncer les mesures sanitaires adoptées par la province.

Bas les masques, mais haut les pancartes dans cette nouvelle manifestation rassemblant des opposants à la campagne de lutte contre la pandémie de COVID-19.

Certains panneaux émergeant de la foule illustraient le premier ministre François Legault dans l’uniforme du Führer Adolf Hitler.

Un peu plus loin, des enfants brandissaient des cartons où se lisait : Abus de pouvoir! ou Je ne veux pas vivre comme ça.

Les revendications étaient nombreuses, parfois confuses. Certains dénonçaient la mise en place d’un passeport vaccinal le 1er septembre, qu’ils perçoivent comme une atteinte à leur liberté. Certains réclamaient un débat ou la reprise des discussions entre parlementaires.

Contre les médias

Chez d’autres, la critique semblait davantage dirigée à l’encontre des médias.

Vive la transparence, les médias!, a crié une manifestante dans la foule.

Ça te tente pas de la dire, la vérité?, a questionné un autre.

Drapeau américain par-ci, drapeau des patriotes par-là : les combattants autoproclamés de la liberté avaient sorti leurs étendards pour l’événement, qui les a d’abord réunis sur les plaines d’Abraham.

Une dame avait hissé un drapeau du Québec, fleurs de lys à l’envers, en haut d’un manche à balai. Un symbole fort, explique-t-elle : Ça, ça veut dire qu’on est gouverné par du monde qui ne sont pas du Québec!

Une femme arbore un drapeau du Québec et invective une jeune femme qui tient son téléphone.

Une dame déplore que le Québec soit « gouverné » par des puissances étrangères.

Photo : Radio-Canada

La même femme en a aussi profité pour insulter la journaliste de Radio-Canada qui couvrait la manifestation.

Allez-vous encore dire qu'on est des rebelles, qu'on n'est pas des bonnes personnes?, s'est insurgée une autre manifestante derrière une pancarte qui associait le gouvernement Legault au IIIe Reich.

D’autres participants arboraient le veston des Farfadaa, un groupe de trublions dont les membres revendiquent l’amour fraternel, la compassion et le don de soi.

Les manifestants ont brièvement marché autour du Parlement, scandant Liberté! et assurant qu’un peuple uni jamais ne sera vaincu.

Au pied d'une quatrième vague

Trois Québécois sur quatre ont désormais reçu deux doses de vaccin contre la COVID-19. Une plus grande majorité, soit 85 % de la population de 12 ans et plus, en a reçu au moins une.

La propagation de la COVID s'accélère et le soulèvement d'une quatrième vague se confirme de jour en jour au Canada. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, fait état de 563 nouveaux cas de COVID-19, samedi, mais d'aucun décès. Il signale que 70 % des nouvelles infections affectent des gens non vaccinés ou qui ont reçu leur première dose il y a moins de 14 jours.

Le ministre Dubé en conférence de presse.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le rassemblement de Québec se déroulait sous une étroite surveillance policière. Aucun débordement n'a été signalé par le service de police de la Ville de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !