•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un système de récupération dernier cri testé à Granby

Un tapis qui transporte des contenants consignés écrasés.

Miguel St-Pierre estime que Québec décidera de faire de son centre de dépôt un établissement permanent.

Photo : Radio-Canada / Pierrick Pichette

Radio-Canada

Dès 2022, il pourrait être possible de recycler toutes les bouteilles et canettes au Québec grâce à un élargissement du système de consignes. En attendant, Québec teste entre autres de nouvelles méthodes de récupération des contenants consignés à Granby.

Le IGA Saint-Pierre de Granby a été retenu parmi sept projets pilotes qui visent à déterminer la meilleure façon de récupérer environ 4 milliards de contenants chaque année dans la province.

Les machines ont été installées à l'intérieur du centre de dépôt aménagé par le propriétaire de l'épicerie, Miguel St-Pierre, en mai 2020. À l'époque, il souhaitait simplement répondre aux besoins de sa communauté en ce qui a trait à la récupération des contenants en temps de pandémie. L'initiative a rapidement pris de l'ampleur.

La compagnie Tomra nous a prêté des machines qui viennent de la Norvège avec une technologie super avancée qui permet de tout traiter la matière correctement, puis de la séparer pour être capables de mieux la récupérer, explique Miguel St-Pierre.

Un volume de contenants consignés quatre fois plus grand chaque mois, un meilleur pourcentage de matière recyclée, les possibilités offertes par ces machines dernier cri sont nombreuses.

On sauve environ un à deux employés pour trier cette matière-là, qui est maintenant séparée entièrement par les appareils, raconte-t-il.

Depuis qu'on teste ces machines-là, on se rend compte qu'on ne peut vraiment pas retourner en arrière, avec l'ancien modèle qui date des années 80.

Une citation de :Miguel St-Pierre, propriétaire du IGA St-Pierre et Fils de Granby
Miguel St-Pierre devant les machines dernier cri de son centre de dépôt de contenants consignés.

Miguel St-Pierre ne peut cacher sa fierté lorsqu'il pense à son centre de dépôt de contenants consignés.

Photo : Radio-Canada / Pierrick Pichette

En plus d’être plus écologiques, ces dispositifs permettent aux usagers de gagner énormément de temps. Le propriétaire espère que son centre servira de modèle à d’autres entreprises de la province.

On devrait plus que doubler le nombre de contenants consignés au Québec, donc c'est impossible de pouvoir récupérer ça dans nos magasins, nos arrière-marchés, nos petits commerces et nos dépanneurs. Physiquement c'est impossible de le faire.

On a la chance de pouvoir se démarquer à travers le Canada, et même l'Amérique.

Une citation de :Miguel St-Pierre, propriétaire du IGA St-Pierre et Fils de Granby

D’ici la fin 2022, tous les contenants de verre, de plastique ou de métal de 100 millilitres à 2 litres justifieront un remboursement de 10 sous. Ça exclut toutefois les bouteilles de vin et de spiritueux, qui elles, rapporteront 25 sous.

De plus en plus de produits en vrac

Les machines de récupération des contenants ne sont pas les seuls dispositifs écologiques à avoir fait leur entrée au marché de M. St-Pierre. Depuis deux mois, les clients peuvent, grâce à des appareils appelés écobornes, obtenir des produits nettoyants en vrac.

Que ce soit pour le centre de dépôt ou pour les "écobornes", ça allait de soi d'y aller avec de nouvelles initiatives, pour l'environnement, conclut le propriétaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !