•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est la fête au centre-ville de Sudbury

Un dôme, un bar, et une cabine de DJ en bois sur la rue Durham.

Les installations d'Up Here se trouvent sur la rue Durham. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Didier Pilon

Radio-Canada

Le festival de musique et d'art urbain Up Here débute aujourd'hui à Sudbury et se termine dimanche.

Chaque été, Up Here invite des douzaines de muralistes, de musiciens et d’artistes visuels à venir transformer le centre-ville de Sudbury en galerie d’art urbaine.

L’an dernier, les festivités ont été annulées en raison de la pandémie. Cette année, les organisateurs d'Up Here ont profité du stade avancé de déconfinement de la province pour présenter une programmation riche en concerts et en découvertes d’art urbain.

Trois soirées de concerts

Tous les spectacles sont gratuits.

Ce vendredi, le public pourra découvrir la formation montréalaise électro-pop Marie Davidson et l’Oeil nu, l’artiste torontoise NYSSA ainsi que l’artiste sudburois The 555.

Le rappeur torontois Cadence Weapon et la rappeuse montréalaise d’origine éthiopienne Naya Ali seront en prestation le samedi 21 août, tout comme le rappeur sudburois Jor’Del Downz.

L’artiste ojibwé de Hamilton, Zoon, le groupe Casper Skulls et l’auteure-compositrice-interprète folk-country sudburoise Julie Katrinette offriront, quant à eux, des spectacles le 22 août, le jour de clôture du festival.

De talentueux artistes

Cette fin de semaine, plusieurs artistes envahissent l'une des rues principales du centre-ville et différentes façades de la municipalité.

Pour l’artiste Mélanie Guindon, c’est une première murale réalisée à l’extérieur de Montréal.

Derrière Mélanie, il y a une murale, 4000 origamis en forme cygne japonais.

L'artiste Mélanie Guindon est passionnée d'origami.

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

La grue japonaise, c’est un symbole de paix. Quand on les trouve dans la rue, c’est comme un moment de plénitude, explique-t-elle. 

J’en ai déposé plusieurs. Aujourd’hui, j’en ai mis 4000 sur [ma murale], mon record personnel.

À quelques pas du centre-ville, l’artiste Kevin Ledo s’affaire à terminer une murale en l'honneur d'Alex Trebek, l'ancien animateur du populaire jeu télévisé Jeopardy qui était originaire de Sudbury. 

Murale avec le visage d'Alex Trebek.

La murale à l'honneur d'Alex Trebek reçoit ses derniers coups de pinceau.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Kevin Ledo est également connu pour sa réalisation de la murale de Leonard Cohen à Montréal.

Un festival spécial

Christian Pelletier admet que le festival ne constitue pas un retour à la normale, puisque plusieurs mesures sanitaires sont toujours en place, comme les masques, la distanciation, la vaccination et le dépistage de symptômes.

Mais c’est un retour de l’espoir… En ce qui concerne le retour à normale, ça irait peut être à 2022, qui sait.

Une citation de :Christian Pelletier, cofondateur du Festival Up Here

Je pense que ça va vraiment faire du bien, de pouvoir sortir, voir des amis, profiter des terrasses extérieures affirme-t-il . Ça fait longtemps qu’on n’a pas eu ça.

Up Here est l'un des seuls festivals en personne du Nord-Est de l'Ontario cet été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !