•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logement social : qu'en pensent les candidates sherbrookoises aux élections fédérales?

Un manifestant utilise de la peinture en aérosol et un pochoir pour tracer le message « Faut du logement social maintenant ».

Les manifestants ont peint à l'aérosol leur slogan sur les trottoirs au coin des rues Montmagny et Saint-Bernard.

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

Radio-Canada

La crise du logement est loin de s'atténuer à Sherbrooke. Vendredi, l'Association des locataires de Sherbrooke a tenu un nouveau point de presse pour réclamer des investissements de 3 milliards $ par année pour la construction de logements sociaux, ainsi qu'une commission d’enquête pancanadienne publique et indépendante sur la crise du logement. De son côté, la coopérative l'Autre-Toit a rappelé que 31 ménages sont toujours sans logement à Sherbrooke.

Nous avons interpellé les candidates qui briguent le siège de Sherbrooke, à Ottawa. Quel est leur engagement à l'égard du logement social?

Andrea Winters, candidate du Parti conservateur du Canada

Andrea Winters.

Andrea Winters est candidate du Parti conservateur du Canada.

Photo : Radio-Canada

C'est inconcevable que des gens n'aient pas d'appartement. Qu'ils doivent vivre en entreposant leurs choses, à vivre dans des hôtels. Le privé est déjà là à vouloir s'impliquer dans ces causes-là, pour aider la population. Je pense qu'il manque l'aide du gouvernement, et que le gouvernement fasse sa part. Ça, le Parti conservateur l'a reconnu et va discuter avec les gens du privé pour rendre ça possible.


Élisabeth Brière, candidate du Parti libéral du Canada

Photo officielle Élisabeth Brière.

Élisabeth Brière est candidate du Parti libéral du Canada.

Photo : www.2019.liberal.ca

Je comprends très bien leurs préoccupations. Je l'ai constaté de mes yeux ici à Sherbrooke. Avec une stratégie nationale de 55 milliards $, je pense que la volonté de réaliser des choses est là. [...] Je suis à l’écoute et je vais faire ce qu’il faut pour que l’on continue.

Marika Lalime, candidate du Nouveau Parti démocratique

Marika Lalime.

Marika Lalime est candidate du Nouveau Parti démocratique.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

[Le but], c’est de construire, sur 10 ans, 500 000 logements sociaux et abordables. C’est sûr qu’il y a beaucoup de points de la crise du logement qui sont municipaux et provinciaux. Le fédéral, ce qu’on peut faire, c’est donner de l’argent pour que les villes puissent aider les gens. On peut mettre des règles en place aussi pour empêcher l’augmentation des loyers.

Ensaf Haidar, candidate du Bloc québécois

Ensaf Haidar.

Ensaf Haidar est candidate du Bloc québécois.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

J’aimerais parler aux citoyens. Le logement est très important. Si on ne trouve pas de logement, c’est l’impasse pour la vie. Je trouve que c’est une honte pour le Canada, s’il n’aide pas les gens qui ont besoin de logements. Le Canada, c’est un pays riche.  [...] 50 000 logements, qu’on manque par année, ici au Québec!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !