•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un second cas relié au variant Delta est confirmé en Abitibi-Témiscamingue

Une personne tient une pipette.

Un premier cas de variant du coronavirus d'abord identifié en Inde avait été trouvé en Abitibi-Témiscamingue au mois d'août (archives).

Photo : ben nelms/cbc / Ben Nelms

Radio-Canada

Selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), un deuxième cas de coronavirus en Abitibi-Témiscamingue relié au variant Delta a été confirmé par séquençage. En général, le délai pour obtenir les résultats du séquençage est de deux semaines.

Lors du point de presse du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT), la direction estimait la présence de six cas présumés de ce variant.

Le CISSS-AT indique aussi que la majorité des personnes qui ont été infectées par le coronavirus au cours des dernières semaines étaient âgées de moins de 40 ans et qu’elles n’avaient pas reçu de dose de vaccin contre le virus.

La Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil, affirmait jeudi qu’en général, lorsqu’il est demandé à une personne de s’isoler, les consignes sont bien respectées.

On a même eu des fois des parents soucieux qui voulaient confirmer qui doit être en isolement dans leur maison et qui n’est pas visé par les consignes. On a pris le temps de bien clarifier. Il faut se rappeler aussi que les personnes qui ont eu leurs deux doses qui sont considérées adéquatement protégées n’ont pas à s’isoler, sauf s’ils sont les seuls gardiens d’un jeune enfant qui doit être en isolement, rappelle-t-elle.

16 cas actifs de coronavirus

  • MRC d’Abitibi-Ouest : 9
  • MRC d’Abitibi : moins de 6
  • MRC de Rouyn-Noranda : moins de 6
  • MRC de la Vallée-de-l’Or : moins de 6
  • MRC de Témiscamingue : aucun

Des rappels ont toutefois été faits auprès de certaines personnes. Il y a quelques personnes pour lesquelles on a dû faire d’autres interventions et des suivis plus près, mais en majorité, les citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue sont conscients et respectent les consignes qu'on leur donne, ajoute la Dre Sobanjo.

Le dernier bilan régional indique qu’aucun nouveau cas n’a été détecté et qu'il n’y a pas d’hospitalisations liées au coronavirus.

La présidente-directrice générale du CISSS-AT, Caroline Roy, a invité la population à être prudente, notamment lors des rassemblements privés et publics pour éviter de créer une grande vulnérabilité supplémentaire à celle que nous avons déjà au sein de notre réseau de la santé et de services sociaux. C’est connu de tous, on a un grand enjeu de main-d’œuvre actuellement, donc une précarité qui pourrait s’accentuer à partir du moment où on aurait à hospitaliser ou prendre soin de gens qui vont contracter la COVID.

Elle a aussi rappelé l’importance de la vaccination.

Dans un contexte où le variant Delta est connu, éventuellement il deviendra fort probablement prédominant au sein de la population dans les personnes qui sont affectées avec aussi une connaissance de ce variant là qui est plus contagieux et qui crée plus de complications et donc éventuellement plus d'hospitalisation pour les gens qui le contractent, a-t-elle souligné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !