•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Vivant et en santé », le pasteur Paul Mukendi dit fuir « l'injustice »

Paul Mukendi est menotté et escorté par un policier ainsi que par son avocate.

Paul Mukendi à sa sortie du palais de justice de Québec le 27 février 2020

Photo : Radio-Canada

Le pasteur Paul Mukendi, qui devait se présenter au pénitencier, serait « vivant et en bonne santé », indique une publication sur Facebook vendredi après-midi. L'homme confirme avoir fui les autorités, étant selon lui, « victime d'injustice ».

Le Révérend Paul Mukendi est vivant et en bonne santé. Il a communiqué brièvement avec son épouse, disant qu’il n’a pas fui la justice, mais qu’il a fui l’injustice dont il est victime, peut-on lire sur la page Facebook du Ministère Paul Mukendi.

L'homme continue de clamer son innocence.

Il [Paul Mukendi] réfute aussi tous les autres gestes ignobles dont on l’accuse. N’importe quel juge impartial verrait que ce sont de fausses accusations. Dans de telles circonstances, il refuse d’être à la merci d’une justice corrompue. Il continue de clamer haut et fort son innocence, conclut le message.

La publication qui a été faite sur la page Facebook du Ministère Paul Mukendi, vendredi après-midi.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La publication qui a été faite sur la page Facebook du Ministère Paul Mukendi, vendredi après-midi.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

En début de journée, une autre publication sur le même réseau social indiquait qu'il était introuvable. Des fidèles disaient aussi craindre qu’il ait été kidnappé. La police de Québec a reçu un signalement de sa disparition.

Le message Le révérend est introuvable. Nous pensons qu’il a été kidnappé. Nous avons peur, prions a été publié jeudi sur la même page Facebook. Il a suscité des milliers de commentaires.

La publication Facebook, sur la page du Ministère Paul Mukendi, où il est écrit : «Le révérend Paul Mukendi est introuvable. Nous pensons qu'il a été kidnappé. Nous avons peur, prions.»

La publication Facebook sur la page du Ministère Paul Mukendi

Photo : Capture d'écran - Facebook / Ministère Paul Mukendi

Sans vouloir donner davantage de détails, le porte-parole de la police de Québec, Étienne Doyon, confirme qu'un signalement a été fait et que des vérifications doivent être effectuées.

Appel rejeté

L’appel de Paul Mukendi, condamné à huit ans d’emprisonnement pour agressions sexuelles et physiques sur une adolescente, a été rejeté lundi matin. Il a jusqu’à vendredi, à 15 h, pour se livrer aux autorités carcérales afin de purger sa peine.

Le 29 juin 2019, le révérend de l'église Parole de vie, dans l’arrondissement de Vanier, à Québec, avait été déclaré coupable de neuf chefs d'accusation d'agressions sexuelles, de voies de fait et de menaces de mort.

La plaignante avait 14 ans au moment des faits.

Mukendi avait porté le verdict en appel, estimant que le juge avait commis des erreurs de droit.

La Cour d’appel a rejeté ses arguments. L’homme de 44 ans indiquait en début de semaine qu’il souhaitait que ses avocats s’adressent à la Cour suprême.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.