•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un duel pour le poste de quart-arrière chez le Rouge et Or

Thomas Bolduc à l'entraînement.

Le quart-arrière Thomas Bolduc s'était emparé du poste de partant à sa première saison, en 2019.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Qui sera aux commandes de l’offensive du Rouge et Or cette saison? Après deux semaines de camp d’entraînement, la question du quart-arrière numéro un demeure la plus brûlante sur le terrain du PEPS de l'Université Laval.

Depuis le printemps 2019 jusqu’à maintenant, il y a une bataille entre Thomas et Arnaud, lance sans détour le coordonnateur offensif Justin Éthier.

Dans le coin gauche, le vétéran Thomas Bolduc. Arrivé chez le Rouge et Or en 2019 après le départ d’Hugo Richard, le jeune pivot avait surpris en s'emparant du poste de partant au milieu de sa saison recrue.

Thomas a vraiment une excellente anticipation. Il voit bien le jeu. Il a de très, très bons instincts, donc le ballon sort très rapidement, analyse Éthier.

Dans le coin droit, le nouveau-venu Arnaud Desjardins, débarqué chez le Rouge et Or il y a un an et demi après avoir réécrit le livre des records du football collégial québécois dans l’uniforme des Spartiates du Vieux-Montréal

Il a de bonnes habiletés à courir avec le ballon. Il y a des choses qu’il fait très bien aussi en terme de jeux d’option au sol et il a un excellent bras, décrit son nouveau coordonnateur offensif.

Lutte fratricide

Arrivé à l’Université Laval à l’hiver 2020, Arnaud Desjardins aurait, n’eût été la pandémie, disputé sa saison recrue l’automne dernier. Ayant eu amplement de temps pour se familiariser avec le livre de jeux, il ne cache pas que son objectif est d’obtenir le poste de partant dès cette saison.

Un discours qui ne dérange en rien son coéquipier qui avait vécu une situation similaire au collégial chez les Cougars de Champlain-Lennoxville. Personnellement, j’ai dû compétitionner à chaque endroit où j’ai été. Au secondaire, au cégep. Ça a toujours fait partie de mon parcours, rappelle Thomas Bolduc. Je suis super content d’avoir de la compétition. Ça me rend meilleur et ça rend Arnaud meilleur aussi.

Le quart-arrière recrue Arnaud Desjardins sur le terrain.

Le quart-arrière recrue Arnaud Desjardins.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Comme d'autres joueurs plus expérimentés du Rouge et Or, Bolduc se retrouve dans une situation particulière. Il doit agir comme mentor auprès d’un jeune coéquipier qui tente de lui ravir son poste. Une tâche difficile qu’il accomplit admirablement bien, vante Justin Éthier.

C’est ça Laval. On a toujours dit que c’est notre marque de commerce. Il faut que ça continue. Que les jeunes qui arrivent soient aidés par les vétérans, explique ce dernier. Bolduc abonde dans le même sens, citant au passage un dicton de l’entraîneur-chef Glen Constantin : l’équipe passe avant l’individu.

Un match intraéquipe devant public

N’empêche, les deux hommes auront une bonne occasion de se mesurer, dimanche après-midi, lors du match intraéquipe du Rouge et Or, au stade Telus. Ça fait quasiment un an et demi que je suis à Laval. Je n’ai toujours pas joué un match, toujours pas vu la foule. Ça va être un rêve qui va se dessiner pour moi, admet Arnaud Desjardins.

Reste à voir maintenant qui de Desjardins ou Bolduc impressionnera le plus les détenteurs de billets qui prendront place dans les estrades du PEPS. À dix jours du match d’ouverture contre les Redbirds de McGill, le poste de quart-arrière partant est toujours en jeu.

Que le meilleur gagne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !