•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination requise pour les fonctionnaires ontariens

Une photo aérienne de l'édifice de l'Assemblée législative ontarienne avec les édifices qui se trouvent au nord.

La province estime que la mesure est nécessaire pour protéger la santé des Ontariens.

Photo : CBC/Jon Castell

Les fonctionnaires provinciaux ontariens devront être vaccinés contre la COVID-19, a annoncé jeudi le président du Conseil du Trésor, Prabmeet Sarkaria.

Les employés de la province qui ne le sont pas devront prouver qu’ils ont des raisons médicales de ne pas se faire vacciner, ou encore suivre un cours sur les avantages de la vaccination. Dans un cas comme dans l’autre, ils devront subir des tests de dépistage.

Dans un communiqué publié en fin de journée, le ministre a affirmé que le gouvernement avait pris toutes les mesures nécessaires au cours de la pandémie pour protéger les Ontariens et qu’il continuait à encourager tous ceux qui sont admissibles à se faire vacciner.

C’est pourquoi notre gouvernement soutient pleinement la vaccination obligatoire et la politique de tests de dépistage qui est en cours d’élaboration par la Fonction publique de l’Ontario, a assuré M. Sarkaria.

Le ministre Prabmeet Sarkaria en conférence de presse à Queen's Park.

Le ministre Prabmeet Sarkaria

Photo : Chaîne de l'Assemblée législative de l'Ontario

Les travailleurs devront confirmer qu’ils sont complètement vaccinés.

La directive s’appliquera aussi au personnel politique des bureaux des ministres et du premier ministre Doug Ford.

Il y a 64 000 employés provinciaux qui travaillent un peu partout en Ontario, selon le Conseil du Trésor.

Le communiqué ne précise pas quand la politique entrera en vigueur.

Jeudi, les conservateurs ontariens ont expulsé du caucus le député Rick Nicholls, parce qu'il a refusé de se faire vacciner contre la COVID-19. Une autre députée a été dispensée de cette obligation pour des raisons médicales.

Il est en conférence de presse devant des drapeaux de l'Ontario et porte le masque.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

À la mi-juin, le premier ministre Doug Ford s'était opposé au passeport vaccinal et la vaccination obligatoire pour certaines catégories de travailleurs, tout en pressant tous les Ontariens de se faire vacciner. Il avait fait valoir que le libre-choix face à la vaccination était un droit constitutionnel.

Toutefois, depuis, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario a annoncé que les employeurs du secteur de la santé devraient adopter d'ici la rentrée des politiques de vaccination strictes.

Au cours des derniers jours, des établissements d'enseignement, des organisations du secteur de la santé et des municipalités ont annoncé l'entrée en vigueur de politiques en vertu desquelles les employés devront être vaccinés ou subir des tests de dépistage constants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !