•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs universités du Manitoba exigeront le vaccin lors de la rentrée

L'Université de Saint-Boniface n'a toujours pas pris de décision concernant la vaccination.

Un bâtiment de l'Université du Manitoba avec des colonnes au crépuscule.

L'Université du Manitoba, à Winnipeg, exigera la vaccination pour tous ceux qui souhaitent se rendre sur son campus.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Radio-Canada

Les deux plus grandes universités du Manitoba et plusieurs autres établissements d’éducation postsecondaire exigeront que les étudiants et le personnel soient vaccinés contre la COVID-19 pour se rendre sur leurs campus cet automne.

L’Université du Manitoba, l’Université de Winnipeg, la Canadian Mennonite University (CMU), le Collège Red River et le Collège universitaire du Nord ont tous envoyé des communiqués jeudi matin, indiquant que le vaccin sera obligatoire.

Le Assiniboine Community College dit aussi qu’il cherche à exiger le vaccin sur son campus, mais que cette politique doit encore être approuvée par son conseil des gouverneurs.

L’Université de Brandon indique dans un communiqué qu’elle encourage fortement la vaccination des étudiants et du personnel, et qu’elle se penchera sur les enjeux logistiques de la vaccination obligatoire dans les prochaines semaines.

Dans une publication sur son site web dimanche, le Collège universitaire Providence encourage fortement, lui aussi, ses étudiants et ses employés à se faire vacciner.

De son côté, l’Université de Saint-Boniface (USB) a publié jeudi une mise à jour concernant la COVID-19 sur son site web et indique qu'elle se penche sur la question de la vaccination obligatoire.

[La] possibilité d’adopter une réglementation nécessitant l’obligation de fournir une preuve de vaccination est toujours à l’étude. Une telle réglementation comporte de multiples enjeux et doit faire l’objet d’un processus d’évaluation et de planification rigoureux, indique l’USB.

Regardez l'entrevue de la rectrice de l'USB, Sophie Bouffard, au Téléjournal

L'Université de Saint-Boniface.

L'Université de Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada/Justin Fraser

Dates limites pour la vaccination

L’Université du Manitoba indique que ses étudiants, son personnel et tout visiteur sur son campus doivent avoir eu une première dose de vaccin avant le 22 septembre et une deuxième avant la fin octobre.

Le CMU exige que les étudiants et le personnel obtiennent une première dose de vaccin avant le 31 août et une deuxième dose avant le 30 septembre. Au Collège Red River, la première dose est requise avant le 10 septembre et la deuxième, avant le 17 octobre.

Les étudiants, le personnel et les visiteurs du Collège universitaire du Nord devront avoir été pleinement vaccinés avant le 1er novembre.

L’Université de Winnipeg est fermée au public cet automne, mais un nombre limité d’étudiants et d’employés autorisés à s’y rendre devront montrer une preuve de leur vaccination pour y entrer. L’établissement n’a pas fourni le calendrier de l’entrée en vigueur de ce règlement.

Peu d’exemptions

L’Université de Winnipeg indique que seules les personnes ayant une raison médicale vérifiée pourront se rentre sur le campus sans vaccin.

Ceux qui refusent de se faire vacciner devront suivre leurs cours à domicile ou travailler depuis la maison. Si les employés sans vaccination doivent se rendre sur le campus, ils devront montrer qu’ils ont obtenu un résultat négatif à un test de COVID-19.

L’Université du Manitoba dit qu’elle accommodera les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales et qu’elle travaillera avec des individus qui demandent une exemption pour d’autres raisons.

Le Collège Red River dit qu’il respectera les exemptions médicales et religieuses avec la présentation de documentation appropriée.

L’USBtraîne le pas

L’étudiant à l’Université de Saint-Boniface, Simon Boily, se dit quant à lui déçu de l’hésitation de l’administration de l’USB au sujet de la vaccination obligatoire.

Ça laisse paraître que l’université traîne un peu le pas. Si le CMU et les autres obligent le vaccin avant l’USB, je trouve que ce n’est pas une très belle image pour l’université, explique-t-il. Ce n’est pas très encourageant.

Au moins, on préserve le masque et la distanciation sociale, ajoute-t-il.

Simon Boily espère maintenant que l’USB prendra la décision d’exiger la vaccination d’ici le semestre d’hiver afin que les étudiants puissent reprendre leurs cours en personne.

Pour sa part, le président de l’Association étudiante de l’Université de Winnipeg, Kirt Hayer, affirme qu’il est content de voir que l’établissement a mis en place un plan détaillé pour l’ensemble de ses milliers d’étudiants.

Nous voulons un retour sécuritaire sur le campus pour tout le monde, déclare-t-il. Nous voulons que les étudiants puissent avoir l’expérience universitaire qu’ils désirent.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Avec les informations de Caitlyn Gowriluk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !