•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'accès gratuit à l’île Saint-Quentin dans la mire des candidats à la mairie

Une affiche avec le nouveau logo du parc de l'île Saint-Quentin.

L'île Saint-Quentin est un parc situé à Trois-Rivières. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Le prétendant à la direction de l’Action civique de Trois-Rivières, Jean-Claude Ayotte, n’écarte pas l’accès gratuit à l’île Saint-Quentin. De son côté, la candidate à la mairie Valérie Renaud-Martin veut consulter les Trifluviens avant de se prononcer. Le maire sortant Jean Lamarche prône plutôt une tarification hybride.

En entrevue à l'émission Toujours le matin, Jean-Claude Ayotte n’a pas voulu confirmer s’il va rendre l’accès à l’île gratuit. Nous [aurons] une position très claire par rapport à l’accès à l’île Saint-Quentin, que nous dévoilerons durant la campagne électorale, a-t-il précisé au micro de Marie-Claude Julien.

Il a déploré du même coup les investissements dans le béton et l’asphalte alors que les services aux citoyens peuvent écoper de ces choix budgétaires. Il donne en exemple le coût des camps de jour, qui a suscité de vifs débats au printemps. M. Ayotte croit que la gratuité à l’île Saint-Quentin, c’est une bonne façon d’investir dans le citoyen, sans offrir plus de détails.

J’entends que l’île Saint-Quentin, c’est un bijou pour les citoyens de Trois-Rivières, et ils souhaiteraient y avoir accès plus rapidement et y avoir accès gratuitement, affirme pour sa part Valérie Renaud-Martin, qui se dit certaine de trouver une solution pour permettre la gratuité aux Trifluviens afin de conserver le statut commercial [du parc de l’île].

En perdant le titre commercial de l’île, on perd aussi des avantages fiscaux. Donc, c’est certain qu’avec les investissements qu’on a à faire à l’île Saint-Quentin dans les prochaines années, ça viendrait quand même impacter le budget qu’on doit accorder aux infrastructures à l’île Saint-Quentin, explique-t-elle.

Valérie Renaud-Martin compte aborder le sujet lors de consultations avec les citoyens dimanche.

Le maire sortant Jean Lamarche préconise de son côté une tarification durant la saison estivale à un coût fort raisonnable et un accès gratuit en hiver. Avant la pandémie, l’accès était payant toute l'année.

La pandémie a été pour nous un banc d’essai. Beaucoup de gens [qui s’y sont rendus] n’y étaient jamais allés pendant la saison hivernale, relate Jean Lamarche, qui constate le succès de cette mesure.

Pour rendre l’accès gratuit, il rappelle qu’il faudra modifier le statut de l’île, actuellement de type commercial, ce qui pourrait changer les sources de financement du parc.

Il soutient qu’un coût d’entrée permet tout de même d’offrir une programmation d’activités et d’assurer la propreté et la sécurité du lieu. Selon le maire, la guérite facilite également la gestion de la capacité de l’île.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !