•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Toronto demande à ses employés d’être vaccinés avant le 30 octobre

Vue en contre-plongée de l'hôtel de ville de Toronto, en Ontario.

La Ville de Toronto exige de ses employés une preuve de vaccination complète contre la COVID-19.

Photo : Pixabay / Scott Webb

Les fonctionnaires municipaux de la Ville de Toronto seront tenus de présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19, a annoncé le maire John Tory jeudi matin au cours d’une conférence de presse.

En tant qu'employeur, la Ville de Toronto a le devoir de faire tout ce qui est en son pouvoir pour s'assurer que notre environnement de travail est sécuritaire pour tous nos employés, a déclaré M. Tory.

Aujourd'hui, j'annonce que la Ville de Toronto mettra en place une exigence pour le personnel d'être entièrement vacciné contre la COVID-19.

Une citation de :John Tory, maire de Toronto

Notre objectif est de persuader les gens de se faire vacciner, et de les encourager à le faire, assure le maire.

La Ville demandera à ses employés de divulguer leur statut vaccinal entre le lendemain de la fête du Travail et le 13 septembre.

Le personnel non vacciné et ceux qui préfèrent ne pas divulguer leur statut vaccinal devront assister à des séances d'éducation sur les avantages de la vaccination, a ajouté John Tory. Les personnes non vaccinées devront ensuite fournir une preuve de la première dose, au plus tard le 30 septembre.

À compter du 30 octobre, il sera obligatoire pour tous les employés de la Ville de Toronto d'avoir reçu les deux doses de vaccin contre la COVID-19.

Lorsqu'on lui a demandé ce qui adviendra des employés qui refuseront toujours la vaccination après le 30 octobre, le maire n'a pas voulu s'avancer et a répondu que la Ville s'occupera de cette question le moment venu.

La Ville se conformera à toutes ses obligations en matière de droits de la personne et accommodera les employés qui ont une raison légale ou médicale de [ne pas être vaccinés].

Une citation de :John Tory, maire de Toronto

Questionnée à propos de possibles tests de dépistage pour les employés non vaccinés après la date limite, la directrice des ressources humaines de la Ville, Omo Akintan, a précisé que l’option n’est pas écartée, mais que la Ville se concentrait pour le moment sur la vaccination de ses employés.

Cette politique concerne environ 37 660 employés municipaux.

Certaines agences municipales exemptées

Pour l'instant, certaines agences de la Ville ne sont pas concernées par cette nouvelle mesure. C’est le cas de la Commission de transport de Toronto (CTT), du Service de police de Toronto ou encore de la Société d’habitation de Toronto (Toronto Community Housing).

Le maire John Tory a expliqué que ces agences ont leur propre système de gouvernance et leur propre conseil d'administration, mais il dit avoir bon espoir que celles-ci emboîteront le pas et adopteront la même politique que la Ville de Toronto.

La réponse de la CTT n'aura pas tardé. Moins d'une heure après l'annonce du maire Tory, le directeur général Rick Leary a déclaré par voie de communiqué qu'à compter du 13 septembre, les vaccinations contre la COVID-19 seront obligatoires pour tous les employés, sous-traitants et étudiants de la CTT.

La section locale 113 de l’Amalgamated Transit Union, le syndicat de la plupart des employés de la CTT, s’oppose à la vaccination obligatoire et considère que les travailleurs doivent pouvoir prendre leurs propres décisions au sujet de leur santé.

Je veux que nos membres sachent que l’annonce d’aujourd’hui de la CTT au sujet de la vaccination obligatoire m’inquiète vivement, a soutenu le président Carlos Santos, dans une déclaration écrite.

Il promet de s’opposer vigoureusement à toute décision qui contreviendrait aux droits des travailleurs qu’il représente.

L'annonce de la Ville de Toronto survient au surlendemain de la demande du maire d'Ottawa d'élaborer une politique sur les vaccins contre la COVID-19 pour les employés municipaux.

Contactées par Radio-Canada, plusieurs autres municipalités de l’Ontario disent réfléchir à une politique de vaccination pour leur personnel. Aucune d'entre elles n'a toutefois fait d'annonce semblable à celle du maire Tory jusqu'à présent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !