•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme de Hamilton arrêté après avoir incité à la haine à l'égard de musulmans

Les doigts d'un homme tapent sur un clavier d'ordinateur.

La police de Hamilton dit avoir inculpé un homme qui aurait fait la promotion de la haine envers les musulmans.

Photo : Trevor Brine/CBC

CBC News

Un homme de Hamilton a été arrêté par la police locale après avoir incité à la haine contre la communauté musulmane sur Internet.

Selon la police, l'homme a ciblé des personnes sur les réseaux sociaux et a incité à la haine à leur égard après l'attaque survenue à London, en juin, où quatre membres d'une famille musulmane ont été tués.

Talat Afzaal, son fils, Salman Afzaal, sa femme, Madiha Salman, et la fille du couple, Yumna, âgée de 15 ans, ont été tués lors d'une promenade lorsqu'un conducteur les a renversés, selon la police.

La police indique avoir eu vent des publications sur les réseaux sociaux de l'homme de Hamilton et avoir enquêté.

L'homme de 26 ans a été arrêté lundi, selon le service de police de la ville. Il fait face à une accusation de promotion délibérée de la haine.

La police doit obtenir l'autorisation du procureur général pour porter ce genre d'accusation et affirme que c'est la première fois qu'elle obtient une telle autorisation. Les messages liés à l'affaire ont été publiés sur Instagram, a révélé la police, sans donner plus de détails.

Cette affaire survient après que la famille d'un imam local eut été prise pour cible par le conducteur d'un camion, quelques semaines après l'attaque de London.

Les crimes haineux à Hamilton ne sont pas acceptables. S'ils ne sont pas contrôlés, les crimes haineux peuvent avoir un impact considérable sur les communautés, a déclaré la police.

Hamilton est aux prises avec une réputation de haine. Les données de Statistique Canada montrent qu'elle avait le plus haut taux de crimes haineux par habitant au pays en 2019, 2018, 2016 et 2014.

La police locale n'a enregistré qu'un seul incident haineux contre des personnes musulmanes en 2020, mais le service de police a également reconnu que tous les crimes ou incidents haineux ne sont pas signalés.

Les militants locaux et les dirigeants communautaires ont dit qu'ils voulaient plus de détails sur les statistiques des crimes haineux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !